Réforme lycée GT : des programmes de SVT presque classiques

| popularité : 3%
Les projets de programmes de SVT de seconde et première sont en ligne. En seconde, il s’agit d’un enseignement commun destiné à tous les élèves entrant en seconde générale et technologique. En première et terminale, les SVT seront un enseignement de spécialité. Les programmes de SVT de seconde GT et de spécialité de première générale ont été présentés aux organisations syndicales par Bertrand Pajot.
 
 
L’écriture des programmes
 
Le préambule présente les objectifs et les trois thématiques, (La Terre, la vie et l’organisation du vivant ; enjeux contemporains de la planète ; corps humain et santé), la mise en œuvre du programme et la liberté pédagogique précisément déclinée, l’usage du numérique, et le lien avec les autres disciplines. Jusque-là, pas de révolution, mais une simple évolution.
 
Les thématiques étudiées ont été présentées quant à elles de manière très inhabituelle, sous forme de texte et non de tableau. Suite aux interrogations du SE-Unsa, il s’avère que le programme initial était bien rédigé sous forme de tableau mais que le CSP a revu la copie. Que chacun se rassure, le programme est en cours de ré-écriture, il devrait retrouver sa forme originelle, et être harmonisé en écriture, à la demande du SE-Unsa, avec les autres disciplines scientifiques expérimentales.
  
 
En seconde, focus sur la thématique « corps humain et santé »
 
C’est dorénavant en classe de Seconde que seront étudiés « Microorganismes et santé » et « Procréation et sexualité humaine ». Ce sont donc tous les élèves qui pourront enfin bénéficier dans leur formation d’une éducation à la santé et à la sexualité en lien avec les enseignements de SVT. Le SE-Unsa a salué cette initiative.
 
La rédaction de la partie « procréation et sexualité humaine » n’est pourtant pas sans poser problème. Il ne s’agit pas de l’actuel programme de Première transféré in extenso en seconde. Certains termes ont été modifiés, par exemple « corps d’homme, corps de femme » au lieu de « devenir homme ou femme ». Non seulement il s’agit d’une erreur scientifique, mais en plus cela n’a plus le même sens humaniste. Ce titre devrait être ré-écrit. La PMA ne figure plus au programme et l’IVG n’est pas citée, l’année où Simone Veil entre au Panthéon. Le SE-Unsa a souligné que la même censure a été exercée dans la circulaire sur l’éducation à la sexualité, malgré nos demandes de réintégration.
 
 
SVT, un enseignement de spécialité
 
Il est toujours difficile de donner un avis sur le programme de Première sans avoir celui de Terminale. Des pistes nous ont été données sur le contenu possible du programme de Terminale : des géosciences avec de la radiochronologie en lien avec l’histoire de la planète, mais aussi l’étude des climats passés présent et avenir, de la génétique notamment évolutive, de la physiologie intégrée avec le fonctionnement du système nerveux, l’étude du végétal à la fois comme objet évolutif mais aussi dans le cadre des sciences et technologies.
Rappelons que le volume horaire sera supérieur à l’actuel horaire de SVT, et que si le programme peut sembler lourd, des limites devraient être rédigées avec le paragraphe « précisions », là encore à la demande du SE-Unsa.
 
 
Le SE-Unsa sera attentif à la prochaine version des programmes de SVT, afin de vérifier la ré-écriture des programmes, la correction des termes employés, la cohérence de l’ensemble des programmes de SVT au lycée.