AED : vous nous avez dit...

| popularité : 1%
Le SE-Unsa avait lancé une enquête à destination des AED à la rentrée. Vous avez été nombreux à y répondre : merci beaucoup !

Vos réponses nous permettent d'apprécier plus finement votre vision du  métier d'AED, vos attentes et perspectives d'avenir.
Voici ce que nous pouvons retenir de vos réponses :
- 86% d'entre vous ont plaisir à effectuer cette mission auprès des élèves au quotidien : "c'est un métier enrichissant et polyvalent, j'aime travailler avec les élèves mais aussi l'ensemble des personnels de l'établissement".
- La plupart d'entre vous se sentent moyennement bien formés à ce métier (36%) ou pas du tout (25%). Beaucoup dénoncent une formation qui arrive trop tard ou peu poussée, "un mois après la prise de fonctions, quelques demi journées par ci par là" ou parfois jamais, "nous nous formons sur le tas".
- Vos expériences professionnelles sont variées : 30 % travaillaient dans le privé avant d'être AED alors que seulement 35 % étaient étudiants.
- La moitié se sent intégrée à l'équipe éducative ; vous regrettez le manque de reconnaissance de l'institution, des familles parfois, de certains collègues et même des élèves: "on ne nous implique pas dans les projets pédagogiques, on se sent un peu comme la 5e roue du carrosse..." Pourtant, lorsque l'on vous interroge sur l'avenir, 43 % d'entre vous souhaitent rester AED et 35 % voudraient rester dans l'Éducation Nationale mais sous un autre contrat ( CPE, prof contractuel, AESH...).
 
Toutes ces données prouvent qu'il est temps de s'interroger sur le statut de l'AED au sein de nos établissement. Le SE-Unsa souhaite sortir de ce statu quo qui n'est satisfaisant ni pour les personnels, ni pour les équipes, ni pour les élèves. Nous avons demandé une audience au cabinet de la ministre pour échanger sur ces points et faire bouger les lignes sur les conditions d'emploi des AED.