AESH : à ce niveau d’engagement je mérite un salaire décent !

| popularité : 1%
Temps incomplet, réexamen triennal de la rémunération non appliqué, pas de prime pour les collègues exerçant en éducation prioritaire : impossible de vivre décemment de son métier lorsqu’on est AESH.
 
Depuis la création du statut, le SE-Unsa multiplie les actions pour que le niveau d’engagement des AESH soit reconnu à sa juste valeur financière :
 
Dans les rectorats et auprès du ministère, avec vous depuis 4 ans, nous agissons pour faire reconnaître la mission de service publique exercée quotidiennement par les accompagnants d’enfant en situation de handicap.
La reconnaissance salariale est notre priorité.