Agrégation, agrégés, quel avenir ? » : vos réponses

| popularité : 2%
Le statut des agrégés doit-il évoluer ? 
c’est oui pour 53% des collègues qui ont répondu au questionnaire lancé par le SE-Unsa fin 2012. Interrogés sur ce qui leur tenait le plus à cœur dans leur appartenance au corps des agrégés, nos collègues ont répondu à égalité le service et la rémunération (30%). Viennent ensuite les opportunités associées (22%) puis la reconnaissance sociale (15%).

La principale demande concerne les affectations. Pour 49,2% des collègues, les agrégés devraient être affectés « prioritairement au lycée ou à l’université ». Pour 9,6%, ils devraient même enseigner « uniquement à l’université ou en CPGE ».

Outre le lycée, l’attrait pour le supérieur est fort. Plus de 28% des répondants souhaiteraient enseigner à l’université et 26% en CPGE. Beaucoup aimeraient pouvoir intervenir à la fois dans le secondaire et dans le supérieur. Les passerelles entre ces deux enseignements sont très prisées.

Pour l'instant, il existe un décalage entre les lieux d’exercice des collègues et leur souhait d’évolution de carrière. Là encore, les collègues sont nombreux à viser l'enseignement supérieur alors qu'ils enseignent dans le secondaire.

Les agrégés souhaitent voir le statut évoluer. La refonte des concours en est l’occasion. Il va falloir la saisir.