Agrégés, vous avez envie que ça bouge !

| popularité : 2%
C’est ce qui ressort des résultats de notre enquête «Agrégation, agrégés, quel avenir ?».

À la question «Le statut des agrégés doit-il évoluer ?», c’est le «oui» qui l’emporte pour 53% des collègues. Interrogés sur ce qui leur tenait le plus à cœur dans leur appartenance au corps des agrégés, ce sont le service et la rémunération qui remportent le plus de suffrages (30% chacun). Viennent ensuite les opportunités associées (22%) puis la reconnaissance sociale (15%).

La principale revendication qui émerge concerne les affectations. Pour 49,2% des collègues, les agrégés devraient être affectés «prioritairement au lycée ou à l’université». Pour 9,6%, ils devraient même enseigner «uniquement à l’université ou en CPGE». Outre le lycée, l’attrait pour le supérieur est fort. Plus de 28% des répondants souhaiteraient enseigner à l’université et 26% en CPGE. En fait, beaucoup aimeraient pouvoir intervenir à la fois dans le secondaire et dans le supérieur. Les passerelles entre ces deux enseignements sont très prisées. On remarque néanmoins un déca­lage entre les lieux d’exercice des collègues et leur souhait d’évolution de carrière. Là encore, les collègues sont nombreux à viser l’enseignement supérieur alors qu’ils enseignent dans le secondaire.

Les agrégés souhaitent voir le statut évoluer. La refonte des concours en est l’occasion. Il va falloir la saisir.