Bac pro GA : le SE-Unsa demande un groupe de travail ministériel

| popularité : 1%
Le bac pro "gestion administration" est source de difficultés professionnelles importantes pour les enseignants. Depuis sa mise en place à la rentrée 2012, les problèmes rencontrés par les collègues n’ont pas été résolus. Le SE-Unsa a écrit au ministre pour demander l’ouverture d’un groupe de travail et faire des propositions.

En dehors du fait que l’appellation du diplôme est peu transparente, les collègues dénoncent un programme mal adapté, une formation des enseignants insuffisante, parfois inexistante, des outils complexes et un progiciel d’évaluation des situations trop dense.

En s’appuyant sur les propositions des collègues, le SE-Unsa revendique :
  • une formation continue adaptée aux besoins réels des enseignants ;
  • des plages fléchées de concertation dans les équipes qui interviennent sur cette formation ;
  • un allègement des contrôles en cours de formation ;
  • des moyens matériels et logiciels et une banque de données nationale ;
  • une maintenance adaptée pour assurer la continuité des séances élèves ;
  • un allègement de la charge de travail administratif pour les professeurs ;
  • une harmonisation des attentes des corps d’inspection sur le plan national ;
  • une valorisation du diplôme par la promotion d’une image positive des métiers auxquels il prépare ;
  • un accès reconnu de ces bacheliers vers les BTS.

Le SE-Unsa est à l’écoute des enseignants et se bat pour que le ministère et les corps d’inspection soient plus en prise avec les réalités souvent difficiles de l’exercice du métier.

Lire la lettre au ministre en pièce jointe.