CA de l’UNSS : oui à un soutien ministériel du sport scolaire plus ferme !

| popularité : 1%
Mardi 8 octobre 2019, s’est tenu le conseil d’administration de l’UNSS ayant pour objectif principal l’approbation du rapport général 2018-2019.
 
En préambule, Xavier Turion, chef du nouveau service de la DGESCO « Accompagnement des politiques éducatives » et remplaçant d’Alexandre Grosse sur la représentation du ministre aux instances de l’UNSS, a tenu à rappeler le soutien au sport scolaire témoigné par JM Blanquer et R Maracineanu par leur présence sur la journée nationale du sport scolaire. Avec ou sans transition, il a rappelé les alertes du récent rapport de la Cour des comptes et annoncé la nomination d’un directeur financier auprès de l’UNSS…
 
Le SE-Unsa en a profité à travers sa déclaration préalable (voir pièce jointe) pour réitérer avec conviction sa demande d’un réel soutien de notre ministre de la dynamique du sport scolaire en France et même au-delà, condition sine qua non à l’engagement de tous les acteurs qui font vivre le sport scolaire au quotidien, condition sine qua non à la lisibilité publique et donc la crédibilité de ce qu’est le sport scolaire et des enjeux qu’il porte.
Le SE-Unsa approuve les récentes mesures prises en faveur du développement de l’Usep, mesures que le SE-Unsa et son groupe Sport scolaire Tous acteurs exigeaient au sein de son Manifeste. De même, le SE-Unsa voit d’un bon œil l’annonce d’un parcours éducatif et sportif, la mise en place de licences passerelles ou encore des Jeux des jeunes.
Cependant, il restera très attentif et toujours aussi exigent en matière de moyens alloués et mises en œuvre favorisés de ces mesures par notre ministre.
Dans ces mêmes objectifs, le SE-Unsa avec sa fédération l’Unsa Education, sera très vigilant sur le pilotage territorial du sport scolaire dans le cadre de la réorganisation territoriale de la gouvernance du sport.
 
Nathalie Costantini, directrice nationale de l’UNSS, a pour sa part souligné le message positif envoyé par la place faite au sport scolaire dans l’Agence nationale du sport. L’Usep, l’UNSS et la FFSU formeront un pôle sport scolaire et universitaire siégeant en CA et en AG de l’Agence.
La directrice a également annoncé une avancée du calendrier des instances UNSS pour une meilleure cohérence avec l’année scolaire.
 
Le ministère des sports a fait un point sur la réorganisation territoriale de la gouvernance du sport et plus particulièrement le pôle éducatif et sportif. A ce jour, sont réalisées en parallèle l’organisation administrative par le rattachement des effectifs et la restructuration des missions par leur optimisation.
 
 
Présentation et approbation du rapport général 2018-2019
 
Nathalie Costantini a présenté le bilan des actions de l’UNSS sur l’année écoulée 2018-2019 :
  • L’UNSS et son fonctionnement
  • Le sport scolaire en mouvement (licenciés, offre sportive, AS, sections sportives, évènements, …)
  • Les actions en faveur du développement de l’UNSS (la pratique des filles, la politique de la ville, le handicap, la formation, le sport en Europe et dans le monde, le développement durable, la santé)
  • La visibilité et l’image de l’UNSS (communication, réseaux sociaux, partenaires)
 
L’UNSS a dit recentrer les enjeux de la mixité sur la prise de conscience des différences et pas seulement la pratique des filles.
Le SE-Unsa se félicite de ce choix, il avait alerté sur la nécessité de ne pas réduire la mixité à la pratique des filles lors du CA 2018.
 
Sur l’inquiétude exprimée par le SE-Unsa lors de l’assemblée générale de mai dernier et la perte de partenaires financiers (relire notre article), la directrice nationale a communiqué les perspectives de l’UNSS en termes de nouveaux partenaires (autres ministères, CNOSF, directeurs de communication des rectorats et de la DGESCO, fondation Alice Milliat, …).
Le lien avec ces partenaires ne serait donc pas une subvention mais un financement de projets à enjeux communs.
 
Le SE-Unsa satisfait de ce rapport l’a voté favorablement, il approuve aussi la recherche de nouveaux partenaires publics partageant les mêmes enjeux que l’UNSS pour l’Ecole en particulier et pour la société en général.
 
Le rapport général 2018-2019 a été approuvé à l’unanimité.
 
La présence de l’IGEN EPS Véronique Eloi-Roux a permis aussi d’apprendre que la prise en compte de l’implication de l’élève au sein de l’UNSS serait prise en compte pour l’orientation post-bac.
 
 
Pour toute question : eps@se-unsa.org