Cappei An 1 : Le SE-Unsa est intervenu à la CAPN

| popularité : 1%
La Commission administrative paritaire nationale du 14 juin a eu à se pencher sur les départs en formation CAPPEI pour l’année scolaire prochaine. Ce qui marque cette fin d’année, c’est l’année 1 de la mise en place du CAPPEI et les conditions de mise en œuvre de cette formation.
 
 
Le SE-Unsa a alerté le ministère sur plusieurs points
 
Dans un certain nombre d’académies, les conditions d’organisation liées aux nouvelles modalités n’ont pas toujours été respectées (rencontre avec les tuteurs, vivier inexistant, semaine en N-1 non réalisée, respect des volumes des modules, répartitions mal séquencées dans l’année, flou des contenus, …).
 
Malgré un délai très court, les formateurs ont pu proposer un cadre de formation assez satisfaisant. Leur travail est ici à saluer tant à Suresnes que dans les centres académiques et départementaux.
 
 
CAPPEI universel ? Plus de différences entre les parcours ?
 
La seconde observation que nous avons formulée tient à l’étrange message porté par un certain nombre de DASEN indiquant dans leurs départements la désormais universalité du CAPPEI. Le SE-Unsa est intervenu auprès du ministère et des DASEN. Pour cette année, on nous affirme que les détenteurs de titres de parcours seront respectés dans leur identité professionnelle, un collègue ayant suivi le parcours Segpa ira bien en Segpa devant un autre en attente d’obtenir la certification. Dont acte.
 
Qu’en sera-t-il les années suivantes ?
 
Nous avons demandé des garanties sur ce point très important.
 
 
Nouvelle formule, nouvelle organisation
 
Le SE-Unsa a également demandé des précisions sur deux dispositions liées à cette nouvelle formule.
 
Les collègues titulaires d’un CAPPEI peuvent obtenir une certification complémentaire en suivant un module. Le SE-Unsa a demandé à quel moment ces collègues devront s’inscrire et seront informés de leur participation et comment ils viendront intégrer à certains moment les formations en cours.
 
Maintenant accessible à des collègues du 1er comme du 2nd degré, le SE-Unsa demande la mise en place d'un espace réunissant l'administration et les élus de tous les corps concernés (1er et 2nd degrés) pour étudier l’ensemble des demandes.