Certification bac pro et diplôme intermédiaire : des changements à venir ?

| popularité : 1%
Le ministère a engagé une réflexion avec les représentants des enseignants, les corps d’encadrement, l’Inspection générale sur le devenir du diplôme intermédiaire passé en cours du cursus bac pro (un BEP dans la très grande majorité des cas).
 
Suite aux discussions sur la base de différents scenarios, un compromis majoritaire semblerait se dessiner. Le diplôme intermédiaire serait maintenu dans un cadre certificatif renouvelé avec celui du bac pro.

Principes organisationnels
  • Le bac pro comprend des unités dont certaines sont évaluées uniquement en terminale, d’autres uniquement en première (épreuves anticipées) et d’autres en première et en terminale.
  • Les épreuves anticipées pourraient être la prévention-santé-environnement, l’économie et gestion voire les arts appliqués, certaines unités professionnelles.
  • Pour les enseignements généraux, l’évaluation se déroulerait en première et terminale. Les unités professionnelles seraient réparties entre la première et la terminale.
  • L'ensemble des évaluations passées en première permettraient de certifier le diplôme intermédiaire délivré en fin de première.
  • Possibilité ouverte de se présenter à nouveau à des épreuves anticipées en terminale professionnelle.
Le SE-Unsa pense que ce nouveau schéma apporterait des améliorations certaines. Nous avions d’ailleurs évoqué ce principe, lors des groupes de travail ministériels sur la certification en 2013, en proposant une imbrication de la certification Bac pro avec celle du diplôme intermédiaire.
 
Le parcours de formation vers le bac pro serait ainsi plus cohérent et plus lisible. Cette nouvelle organisation permet un allègement significatif du poids de l’évaluation certificative. Les évaluations du BEP sont supprimées et les référentiels de bac pro modifiés à la marge.

La classe de première sera une étape importante en cours de cursus avec en perspective à la fois, l’acquisition d’un diplôme intermédiaire et le bac pro à travers des épreuves partiellement ou totalement anticipées. La possibilité de retravailler et de repasser en terminale les unités de première non acquises est aussi intéressante.

Le SE-Unsa soutiendra donc ces évolutions. Il faudra cependant une réelle volonté politique et du temps pour faire aboutir ce dossier.