Changer de ministère par l’intégration directe

| popularité : 1%
L’intégration directe peut vous permettre d’accéder à un nouveau ou à un nouvel emploi dans la fonction publique, sans détachement préalable.
 

Qui est concerné ?

Tous les fonctionnaires titulaires peuvent bénéficier d’une intégration directe.
 

Pour quels types de poste ?

En principe, chaque corps et emploi de la fonction publique est accessible par intégration directe.

L’intégration directe est possible pour un corps ou un emploi de niveau comparable (catégorie A pour catégorie A, …), sous conditions de niveau de diplômes.

Les exceptions sont les corps de l’Etat comportant des attributions juridictionnelles (conseillers de tribunaux administratifs et de cours administratives) et les emplois qui nécessitent un titre spécifique (professions médico-sociales par exemple).
 

C’est possible uniquement pour la Fonction Publique d’Etat ?

Non, vous pouvez postuler également pour un corps ou un emploi de la Fonction Publique Territoriale ou de la Fonction Publique Hospitalière.
 

Quelle est la démarche ?

Vous demandez l'intégration directe par courrier auprès de l’administration d'accueil et de votre administration d'origine.

En cas de réponse favorable, l'administration d'accueil prononce votre intégration directe dans le corps ou emplois d'accueil et votre administration d'origine prononce votre radiation des effectifs de votre corps actuel. Il n’existe pas de retour automatique dans le corps ou emploi d’origine.

Votre administration d'origine ne peut s'opposer à une demande d'intégration directe acceptée par l'administration d'accueil, sauf en de nécessités de service. Elle peut cependant exiger un préavis de 3 mois avant le départ effectif du fonctionnaire.
 

Quelles sont les conséquences pour votre rémunération ?

Vous êtes classé à l'échelon comportant un indice égal ou à défaut immédiatement supérieur à celui que vous déteniez dans votre corps d’origine.


Pour en savoir plus, contactez votre section locale.