Circulaire conseillers pédagogiques : passer des intentions aux faits

| popularité : 1%

Après la parution de la circulaire de missions en juillet 2015, le SE-Unsa poursuit ses rencontres avec les conseillers pédagogiques. Il s’agit maintenant de faire passer ce texte des intentions aux faits.

Le SE-Unsa a rencontré l’ANCP&AF lors des journées de travail de l’association en novembre à Vichy et anime des réunions syndicales dans les départements. Pour l’heure, la circulaire ne semble toujours pas avoir eu d’impact sur les fonctionnements. Le recentrage sur des missions avant tout pédagogiques ne semble pas résister à l’épreuve du quotidien, particulièrement en circonscription. Pour un texte paru dans l’été, il n’est pas étonnant qu’il ne soit pas encore complètement suivi d’effets mais il serait déplorable qu’il ne le soit jamais. Le SE-Unsa engage les conseillers pédagogiques à se retrouver dans chaque département pour s’approprier ensemble cette nouvelle circulaire et voir comment la faire entrer dans la réalité par le biais des lettres de missions. En effet, le texte prévoit des lettres de missions pour chacun. Il ne faudra pas les subir mais au contraire s’en saisir pour qu’y soit déclinée la priorité au pédagogique.  Le SE-Unsa préconise d’agir collectivement pour que ces lettres de missions fassent l’objet d’un cadrage départemental préalablement discuté.

Lors de ces rencontres, l’indemnisation des frais de déplacement est l’autre sujet majeur. Ce dossier récurrent semble avoir franchi un nouveau cap. La mauvaise fois administrative se généralise, donnant l’impression d’avoir été érigée en stratégie nationale. Ici, on a décidé de substituer la notion d’intercommunalité à celle de commune. Ailleurs, le logiciel de déclaration de déplacements, déjà suffisamment complexe pour être dissuasif,  n’accepte pas les déplacements successifs qui ne repassent pas par la résidence administrative. Les exemples sont légion, l’inventivité illimitée. Le SE-Unsa accompagne individuellement les collègues dans leurs démarches et, dans le même temps, exige du ministère une résolution globale et rapide.

Si ce n’est déjà fait, sollicitez votre section du SE-Unsa pour l’organisation d’une réunion syndicale.