Comme un bruit de fond... de classe !

| popularité : 1%
L’enquête lancée par le SE-Unsa sur les conditions de travail des enseignants en lycée et collège (voir notre article) a mis en évidence l’impact de cette nuisance sur vos conditions de travail.
 
Vous êtes nombreux à vous plaindre de la gêne occasionnée par le bruit dans vos établissements. En effet, le bruit crée un inconfort, une gêne, parfois une souffrance pouvant interférer aussi sur la vie personnelle (fatigue, irritabilité, difficulté à se concentrer…).
Il provoque une menace pour la santé et détériore la qualité de la vie au travail. La surdité, d'ailleurs, peut être reconnue comme une maladie professionnelle selon des critères médicaux, professionnels et administratifs.


Mon établissement est très sonore : comment faire pour améliorer la situation ?

Les bâtiments d’enseignement sont soumis à l’arrêté du 25 avril 2003 relatif à la limitation du bruit dans les établissements d'enseignement dans le cadre de nouvelles constructions ou d’importantes rénovations.

Les nuisances sonores internes et externes aux locaux d’enseignement doivent figurer dans le DUERP (Document unique d’évaluation des risques professionnels) qui indique la gravité et la probabilité de ce risque.

Le SE-Unsa propose, au mois d'octobre, aux élus enseignants en C.A. de poser ce sujet en question diverse du prochain conseil d’administration : leur lycée ou leur collège prend-il en compte cette nuisance ? L’administration mène-t-elle des actions d’évaluation ou de prévention sur ce sujet ?


Le bruit devient une nuisance, signalez-le !

Si vous pensez que l'insonorisation de vos salles est insuffisante, que les plafonds sont trop bas ou les locaux mal agencés, il faut utiliser un feuillet du Registre santé et sécurité au travail (RSST), qui est porté à la connaissance du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, où les représentants du SE-Unsa sont présents). Tout problème signalé doit impérativement faire l’objet d’une réponse de la part de l’administration. Retrouvez plus d'informations sur le RSST dans notre article.

De la même manière, vous pouvez demander un rendez-vous avec le médecin de prévention de la DSDEN (Direction des services départementaux de l'Éducation nationale) et faire des tests de perception acoustique afin de prévenir l’apparition de la surdité.


Le SE-Unsa a porté ce problème à l'échelle nationale en réclamant la création d’un groupe de travail au CHSCT ministériel dédié aux "ambiances de travail", dans lequel la question des nuisances sonores devrait être étudiée.