Construction du corps unique : première étape

| popularité : 2%
 
 
Une réunion du groupe de travail s’est tenue mercredi 14 octobre pour déterminer les bases d’un accord sur le schéma directeur du recrutement et de la formation des futurs psychologues de l’Éducation Nationale proposé par le ministère.
 
Les points essentiels à retenir
  • un niveau de recrutement plus élevé, en fin de deuxième année de master de psychologie
  • deux options au concours de recrutement, correspondant aux deux métiers
  • la possession du master 2 de psychologie ou d’un titre ou diplôme équivalent pour la nomination en qualité de fonctionnaire stagiaire
  • une année de formation professionnalisante après le concours
  • une formation qui s’appuiera largement sur les compétences des centres de formation actuels.
Plus d’informations

L’objectif de la création d’un corps commun est "de créer les conditions d’une meilleure articulation" entre l’action des psychologues qui exercent dans le premier degré et dans le second degré "au bénéfice de l’accompagnement des élèves dans la réussite de leur parcours scolaire".

Cette articulation est particulièrement nécessaire dans le cadre du cycle 3 ; le projet consacre donc un paragraphe spécifique à la contribution des deux personnels au suivi des élèves dans ce cycle.

Le concours aura lieu en fin de deuxième année de master 2. Chaque candidat choisira son option. L’intitulé des spécialités n’est pas définitivement arrêté, les propositions du ministère ayant fait débat. La question d’y faire apparaître le "conseil en orientation" pour la spécialité correspondant au collège, lycée et supérieur doit être tranchée par le ministère. Le SE-Unsa y est favorable.

La nomination en qualité de stagiaire sera conditionnée à la possession d’un master 2 de psychologie, d’un titre ou diplôme équivalent.

La formation sera professionnalisante et proposera trois situations :

  • un stage en responsabilité dans une école ou un CIO de la zone géographique des Espé supports de formation
  • un temps de formation commun avec les enseignants en Espé
  • un temps de formation propre aux spécialités dans l’un des actuels centres de formation des psychologues scolaires et des COPsy.

La titularisation résulterait de la validation du stage par un jury de qualification professionnelle.

Ces propositions, sous réserve d’ajustements, devraient constituer la base du recrutement et de la formation. L’organisation de la formation doit être travaillée, afin de garantir une formation de qualité. Laide à la préparation au concours sous la forme de bourses de pré-recrutement n’est pas pour l’instant retenue.

Lorsque cette première étape sera défintivement bouclée, s’ouvrira une deuxième étape qui abordera de très nombreuses questions d’importance :

  • les obligations de service,
  • la rémunération principale et indemnitaire,
  • l’affectation des titulaires,
  • le pourcentage d’accès à la hors classe,
  • les modalités d’intégration des personnels en poste, actuellement dans ce nouveau corps,
  • la chaîne hiérarchique.

Le SE-Unsa salue l’avancée historique que représente la reconnaissance de la professionnalité des psychologues qui exercent dans l’Education nationale.