Contribution de vie étudiante et de campus : la mauvaise surprise de la rentrée

| popularité : 1%
Dans le cadre de la loi n° 2018-166 du 8 mars 2018 relative à l'orientation et à la réussite des étudiants, une nouvelle contribution est créée, la CVEC ou Contribution de vie étudiante et de campus (90€ à verser par les personnes inscrites, sous statut d'étudiant, dans un établissement d'enseignement supérieur), elle est nouvellement promulguée par le décret n°2018-564 du 30 juin 2018.

 
La CVEC, c’est quoi ?
 
D'après l'article L841-5 du code de l’éducation la CVEC est : « une contribution destinée à favoriser l'accueil et l'accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants et à conforter les actions de prévention et d'éducation à la santé réalisées à leur intention est instituée au profit des établissements publics d'enseignement supérieur… »
 
Le SE-Unsa, et les syndicats de notre fédération, ont accueilli favorablement cette amélioration de la vie étudiante.
 
 
Les dérives de la CVEC
 
Tou·te·s les étudiant·e·s s’inscrivant dans un établissement d’enseignement supérieur paient la CVEC. Y compris les collègues qui passent le CAPPEI à qui on demande de s'inscrire à un master (ce qui n'est pas obligatoire), les collègues qui souhaitent passer le CAFIPEMF ou le CAFFA à qui ont demande de s'inscrire à un master MEEF Pratique et Ingénierie de la Formation. Les collègues qui s'inscrivent à des formations pour préparer des concours intenres. Tous ces collègues n'iront à l'Espé qu'une poignée de jours.
 

Le SE-Unsa dénonce cette dérive qui n'a qu'un seul objectif budgétaire, à l'heure où le minsitère envoie sur les courriels professionnels la promotion du Compte Personnel de Formation. Chaque personne a un droit à la formation, le développement professionnel doit être encouragé et accompagné, et non freiné pour des questions budgetaires.