Contribution de vie étudiante et de campus : le SE-Unsa agit pour les fonctionnaires stagiaires

| popularité : 1%
Le gouvernement a créé une nouvelle contribution s’élevant à 90 euros pour tou·te·s les étudiant·e·s s’inscrivant un établissement d’enseignement supérieur.

Cette contribution est demandée aux fonctionnaires stagiaires qui suivent majoritairement leurs formations à l’ESPE. 

Cette inscription à l’ESPE, donc à l'université, est une obligation liée à la formation professionnelle, voulue par l'État comme employeur. Ce sont bien les rectorats qui confient la formation des enseignants à l’ESPE.

L’inscription à l’ESPE n’est donc pas de la volonté des fonctionnaires stagiaires, c’est pourquoi l’employeur doit prendre en charge les frais liés à l’inscription.

Le SE-UNSA a saisi les ministres Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, et les Rectrices et Recteurs d'académie afin que cette contribution ne repose pas sur les fonctionnaires stagiaires, et qu'elle soit remboursée à ceux qui ont déjà versé cette somme.
 
Retrouvez en pièce jointe ci-dessous notre courrier aux ministres.