Des changements notoires au 1er janvier 2015

| popularité : 2%
• Le cumul emploi/retraite : les règles sont modifiées, les futurs retraités devront avoir cessé toutes leurs activités rémunérées au moment de prendre leur retraite. Une attestation leur sera demandée.

S’ils reprennent un travail par la suite, leurs cotisations sociales ne leur permettront pas d’acquérir de nouveaux droits.

Un plafonnement des revenus (pension/salaire) est désormais appliqué quel que soit l’employeur, privé ou public. Le cumul intégral reste possible en cas de retraite sans décote, à taux plein.

Pour en  savoir plus : consultez l'article sur le site de l'UNSA-FP

• La question du handicap : pour bénéficier d’un départ à la retraite anticipée, le taux d’incapacité permanente doit être de 50% minimum (contre 80% précédemment) ou obtenir la reconnaissance de travailleur handicapé avant le 31 décembre 2015 auprès de la MDPH.

• Les aidants familiaux : pour qu’ils bénéficient de la nouvelle majoration de durée d'assurance, le taux de handicap de la personne aidée doit être de 80 % minimum.

Tous ces éléments ne s’appliquent pas aux retraités actuels.