Des perspectives de titularisation élargies avec des épreuves de concours adaptées à l’expérience et au profil

| popularité : 1%
Les concours réservés auront tenu leur dernière session en 2018. Bien que très imparfait, ce dispositif aura tout de même permis un accès privilégié à la titularisation pour plus de 4000 collègues contractuels enseignants, CPE et PsyEN.
 
Pour le SE-Unsa  l’accès à l’emploi titulaire reste la priorité.
Nous militons pour la reconnaissance de l’expérience acquise par nos collègues contractuels : la quasi systématisation de la constitution d’un dossier RAEP pour le concours interne, en lieu et place d’épreuves plus « classiques » telles que la dissertation, est à cet égard une avancée.  Dans l’attente d’un autre plan de dé précarisation, nous espérons que le ministère concrétisera l’hypothèse annoncée lors du dernier bilan Sauvadet (voir notre article dans l’Enseignant de septembre), d’une augmentation de nombre de postes offerts aux concours internes.
 
Les marges de progrès restent nombreuses !
Reconnaître l’expérience des ex-contractuels, c’est aussi reconnaître le service rendu pendant plusieurs années à l’éducation nationale, à exercer une mission de service public. Le SE-Unsa demande que cette reconnaissance passe aussi par des conditions d’entrée facilitées dans l’emploi titulaire : le reclassement, une bonification conséquente pour pouvoir demeurer dans son académie d’origine, sont autant d’améliorations à apporter.