Détachement dans le corps des PsyEN : validation de toutes les candidatures de psychologues titré·e·s

| popularité : 1%
Le 13 juin s’est tenue la Commission paritaire nationale de détachement des PsyEN. Cette procédure permet à des psychologues d’une autre fonction publique ou d’un autre corps de l’Éducation nationale d’exercer en tant que PsyEN.
 
Le SE-Unsa est favorable à la mobilité professionnelle et regrette, une fois encore, qu’elle ne soit possible au sein du corps des PsyEN : le groupe de travail concernant une passerelle entre les deux spécialités EDA et EDO n’a toujours pas été réuni.

À l’occasion de cette campagne 2019, 51 demandes de détachement ont reçu un avis favorable par les rectorats, dont seulement 7 demandes d’exercice en CIO : l’inégalité de traitement indemnitaire et d’obligations de service, associée aux menaces de suppression du service public d’orientation de l’Education nationale n’y est probablement pas étrangère. A ce sujet, le SE-Unsa continue de s’opposer aux fermetures envisagées de CIO et demande une communication sans équivoque adressée aux personnels, concernant les projets ministériels.

Le SE-Unsa déplore également que, cette année encore, des demandes de détachements n’aient pas été jugées recevables par certains rectorats (Toulouse,Bordeaux, Lille…), alors que des postes demeurent vacants et que des collègues soient enjoint·e·s d’assurer le remplacement de PsyEN, donnant ainsi l’illusion que nos missions se réduisent à un bilan psychométrique pour la CDA ou la CDO. Les raisons invoquées par certains des rectorats concernés sont éloquentes : il n’y aurait pas de besoin dans le corps !

Par ailleurs, nous continuons à revendiquer la nécessité réglementaire pour tous les PsyEN d’être enregistrés sur le registre ADELI, conformément à l’article 57 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002. En effet, malgré toute la vigilance des personnels administratifs, il demeure des agents exerçant les missions de psychologue de l’Education nationale sans en détenir le titre. La vérification des diplômes permettant de faire usage du titre de psychologue doit être effectuée par les ARS afin de permettre une validation sans ambigüité des candidatures de détachement. Grâce à notre intervention, des pièces manquantes aux dossiers proposés ont pu être produites, permettant ainsi la validation du titre et l’octroi du détachement pour les collègues concerné·e·s. Supprimer le partenariat entre l’administration et les organisations syndicales, tel que prévu dans la loi Fonction Publique, ne peut que nuire à tou·te·s, usagers du service public comme agents.

Nous avons également interrogé le ministère sur l’accompagnement professionnel des Psychologues qui seront détaché·e·s à compter de la rentrée de septembre : en l’absence de temps d’échanges institutionnels entre PsyEN EDA, seuls ceux qui exerceront dans l’une des 7 académies de centre de formation ou qui ont opté pour la spécialité EDO pourront bénéficier d’un accompagnement, notamment par leurs pairs au sein du CIO.

Le SE-Unsa suggère donc aux futur·e·s candidat·e·s au détachement de se faire connaître auprès de leur section syndicale pour bénéficier d’un accompagnement à la constitution du dossier et du suivi de celui-ci.