Direction et fonctionnement de l’école : le SE-Unsa a été reçu

| popularité : 30%
À la suite de son courrier, le SE-Unsa a été reçu au ministère le mardi 19 décembre. Lors de cette audience, le SE-Unsa a demandé l’ouverture du dossier de la direction et du fonctionnement de l’école.

Depuis la rentrée, la baisse des contrats aidés a accru la tension dans les écoles. Si les difficultés rencontrées sont les plus visibles là où l’aide administrative a été supprimée au cours du 1er trimestre, les difficultés de fonctionnement ressenties par de nombreux directeurs sur l’ensemble du territoire sont réelles et ne peuvent pas être ignorées.
La complexification des missions est en effet une réalité, parfois renforcée par une tendance à l’automatisation de certaines tâches qui, sous couvert d’une simplification avec de nouveaux logiciels, peut se révéler chronophage.
 
Elle est aussi accrue par une incapacité de l’école à décider faute de statut. Pour le SE-Unsa, la question du statut de l’école ne peut plus attendre. L’école doit trouver un nouveau cadre juridique et administratif qui lui permette notamment de prendre des décisions qui sont, aujourd’hui, prises ailleurs. Ce nouveau cadre doit aussi lui permettre de fonctionner avec le personnel nécessaire à la réalisation des tâches et missions qui lui incombent, au premier rang desquelles celles liées au secrétariat administratif.
Cette évolution doit pouvoir se faire dans le cadre d’expérimentations encadrées là où l’ensemble des partenaires sont volontaires.
 
Pour le SE-Unsa, il faut avancer résolument et concrètement. Le ministère doit prendre la mesure de la dégradation des conditions d’exercice des directeurs et des difficultés de fonctionnement de l’école et enfin ouvrir ce dossier. Si l’écoute a été attentive, le ministère n’a pas répondu formellement. Dans l'attente de sa réponse officielle, le SE-Unsa continue d’appeler les directrices et directeurs à prioriser les tâches à destination des élèves et des enseignants.