Direction : nouveaux logiciels, nouvelles applications… nouvelles demandes !

| popularité : 1%
Au cours des dernières années, de très nombreux outils numériques nationaux ont vu le jour. S’ils ont pour objectif de simplifier certaines tâches et favoriser la centralisation de certaines données, ils peuvent conduire à complexifier les demandes formulées aux directeurs.

Certains de ces outils peuvent présenter un intérêt car
 
  • ils permettent d’effectuer certaines tâches plus rapidement ;
  • ils permettent de centraliser des données anonymées utiles qui serviront par exemple à la révision de la carte de l’éducation prioritaire ;
  • ils facilitent le suivi des élèves d’une année sur l’autre.

​Mais, certains logiciels et applications, ou du moins certaines fonctionnalités, se révèlent parfois chronophages à l’utilisation et demandent au final plus de temps aux directeurs.

Pour le SE-Unsa, toute mise en place d’un nouveau logiciel doit respecter quelques principes :

  • toutes les finalités et objectifs doivent être données aux utilisateurs, au premier rang desquels les directeurs. Trop souvent en effet les demandes arrivent sans qu’il ne soit spécifié à quoi elles peuvent servir et comment elles seront utilisées ;
  • il faut accompagner l’appropriation des nouveaux outils ;
  • il faut se concentrer sur les outils qui permettent de gagner du temps en remplaçant des procédures papier annuelles chronophages.

En cette fin d’année scolaire, les demandes concernant les renseignements à remplir notamment dans ONDE peuvent se faire pressantes ici ou là.

Le SE-Unsa rappelle que les directeurs assurent déjà, souvent seuls, les missions liées au fonctionnement de l’école.
Dans ce contexte, le SE-Unsa continue d’appeler les directeurs à prioriser les tâches à destination des élèves et des enseignants et à répondre aux demandes institutionnelles par « Sans aide administrative, je ferai quand je pourrai ».