EPS au lycée : ce qu’a proposé le SE-Unsa !

| popularité : 2%
Après s'être exprimé en faveur du décret instaurant un tronc commun d'Éducation physique et sportive de la seconde à la terminale, le SE-Unsa a proposé son projet d'offre de formation en EPS au lycée.
 
Au-delà des nombreux enjeux visés par l'enseignement de l'EPS et la pratique physique et sportive tout au long de la scolarité, l'École publique doit jouer un rôle dans l'orientation et la préparation aux métiers du sport, de plus en plus nombreux et divers.
 
Aussi, le SE-Unsa a demandé la création d'une spécialité Sciences et enjeux de l'EPS pour les classes de première et de terminale.
L'objectif de cette spécialité serait d'une part, d'enseigner aux élèves une théorisation de l'EPS sur trois aspects (connaissance et maîtrise du corps, santé et hygiène de vie, société et citoyenneté) et d'autre part, de faire découvrir aux élèves les différents domaines professionnels liés au sport.
Cette spécialité ainsi définie serait également un moyen de sortir enfin de l'impasse sur l'absence de lien entre EPS et sport scolaire puisque les domaines qu'elle explorerait sont en lien étroit avec la dynamique du sport scolaire mise en place par l'UNSS.
 
Concernant la prise en compte de l'EPS dans le nouveau bac, le SE-Unsa se satisfait du maintien de la modalité CCF (contrôle en cours de formation). Au-delà d'être la forme la plus pertinente pour évaluer une progression en EPS, le CCF entre dans la logique d'évaluation en contrôle continu que le SE-Unsa a soutenue pour l'ensemble du bac.
Afin de tenir compte des projets de territoire, des partenariats locaux mais aussi de la diversité des contraintes matérielles, il serait cependant plus adapté que les modalités d'épreuves, tout en répondant à un cadrage de compétences national, soient davantage laissées à la main des équipes.
 
La spécialité Sciences et enjeux de l'EPS donnerait lieu quant à elle à une épreuve orale terminale permettant d'évaluer la compétence des élèves à mesurer les enjeux de l'EPS dans la société.
Les enseignants encadrant cette épreuve se verraient ainsi octroyer une indemnité d'épreuve terminale.
 
A travers ce projet pour l'enseignement de l'EPS au lycée, le SE-Unsa vise une offre de formation Éducation Nationale plus cohérente, plus complète et plus ouverte et bien sûr gratuite.
Les voies générales et technologiques prépareraient et permettraient d'accéder aux métiers du sport à cursus moyen à long (enseignement, recherche, entrainement et haut niveau, management, métiers de la santé, …) sans exclure l'accès à des formations bac+2.
Il serait également intéressant d'envisager un cursus dans la voie professionnelle vers un bac professionnel Métiers du sport qui offrirait une préparation aux métiers du sport niveau bac ou bac+1/bac+2 (animation, vente, administratif, …).