EPS en lycée pro : une dommageable baisse des heures

| popularité : 1%
Le projet du ministère sur la réforme de la voie professionnelle prévoit des changements significatifs concernant les grilles horaires, y compris en EPS.
  
Si le projet fait apparaitre la présence d’un cadrage horaire annuel par niveau mettant fin au flou des grilles élèves tri-annualisées et permettant ainsi une répartition transparente et équitable pour une cohorte d’élève sur l’ensemble des niveaux, il est à noter une chute du volume horaire en EPS.
Le nombre global d’heures d’EPS auparavant de 224h, devrait passer à 210h. Si l’on part sur une base de 22 semaines de PFMP avec une répartition classique des semaines par niveau en 6-8-8, cela équivaut à une perte de 14h en première, soit 30 minutes par semaine.
Ce volume global désormais réparti entre les classes, devrait être composé de 75h d’EPS en seconde, 70h en première et 65h en terminale.
 
L’avis du SE-Unsa
 
Cette chute du nombre d’heures en EPS pour les futurs bacheliers de la voie professionnelle n’est pas justifiable, il est même dommageable.
De nombreux élèves suivant un cursus professionnel seront amenés à exercer des métiers « malmenant » le corps et ont de réels besoins d’éducation à l’hygiène de vie pour mieux prendre soin de leur corps et de leur santé.
Quant d’un côté, notre ministre ne cesse de parler « santé des élèves » en prônant le sport à l’école et que de l’autre il diminue les heures de cet enseignement, notamment pour les élèves les plus concernés par des risques sanitaires, c’est tout simplement incompréhensible et irresponsable !
 
 

Navigation