Enseignants d’EPS : devenir certifiés, une urgence !

| popularité : 1%
Lors de son congrès de Marseille, le SE-Unsa a réaffirmé sa différence en demandant l’intégration des enseignants d’EPS dans le corps des certifiés et l’abaissement de leurs horaires de service à 18 heures. Pourquoi, en effet, continuer à en faire des enseignants à part ?

Initialement sous la responsabilité du ministère de la Jeunesse et des Sports, les enseignants d’EPS n’ont rejoint l’Éducation nationale qu’en 1981. Leur intégration dans le corps des certifiés marquerait enfin leur reconnaissance définitive. Elle permettrait aux 30 000 enseignants d’EPS de bénéficier des mêmes droits que leurs collègues du 2nd degré, notamment en matière de rémunération des heures supplémentaires.

Le SE-Unsa réaffirme également son attachement à l’investissement des professeurs dans le sport scolaire, véritable trait d’union entre EPS et sport fédéral. C’est la raison pour laquelle il propose une organisation du service des enseignants d’EPS comprenant 16 heures de cours et 2 heures d’animation sportive. Ces 2 heures de « forfait UNSS », parties prenantes des obligations de service, permettraient de contribuer au développement du sport scolaire.

Pour le SE-Unsa, ces évolutions sont indispensables pour acter l’amélioration des conditions de travail des enseignants d’EPS et reconnaître enfin pleinement  cette discipline comme à part entière.

Cette nouvelle étape vers l’égalité doit être franchie. La refondation passe aussi par cette évolution.
 

Communiqué de presse

Paris, le 15 avril 2013

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

Contact presse : Brigitte Biardoux 01 44 39 23 93 brigitte.biardoux@se-unsa.org