Entrée en Staps : quels attendus pour les bacheliers ?

| popularité : 1%
La filière Staps, l’une des plus en tension à chaque rentrée par le nombre croissant de bacheliers restés à ses portes, a fait l’objet d’un groupe de travail particulier lors de la « Grande concertation sur la réforme du premier cycle universitaire » à l’automne dernier.
 
Créée à l’issue de cette concertation, Parcoursup, la nouvelle plateforme nationale d’inscription et d’admission en 1ère année des formations de l’enseignement supérieur (en lieu et place d’APB) définit les attendus de l’entrée en Staps.
Désormais pour déterminer qui sera admis dans la filière des sciences et techniques des activités physique et sportives, les dossiers des candidats seront ordonnés au regard de l’adéquation entre le projet et les études ainsi que l’adéquation entre les acquis et les 4 domaines de compétences attendues :
 
  • Disposer de compétences scientifiques en vue d’appréhender aussi bien les sciences de la vie que les sciences humaines et sociales.
  • Disposer de compétences en matière d'expression écrite et orale en vue de rédiger des documents de synthèse ou des mémoires, d’en assurer la présentation orale, d’argumenter, de construire un raisonnement, de synthétiser des informations (notamment pour les préparations de concours).
  • Attester de compétences sportives en vue d’être confronté en toute sécurité à une pratique intense.
  • Témoigner d’un investissement associatif ou avoir assuré des responsabilités collectives en vue de préparer aux métiers de l’enseignement, de l’éducation, de l’entraînement, de l’accompagnement des personnes ou de la réhabilitation.
 
Ainsi entre le 22 janvier et le 13 mars 2018, chaque futur bachelier doit saisir ses vœux (10 maximum) sur Parcoursup sans les classer.
Afin d’aider tout jeune voulant s’orienter dans la filière Staps ou les métiers du sport, l’Anestaps (Association nationale des étudiants en Staps) propose un dispositif d’accompagnement.
Pour toute information : orientation@anestaps.org
 
 
L'avis du SE-Unsa

Le SE-Unsa, par le biais de sa fédération l’Unsa Éducation, avait participé au groupe de travail spécifique sur l’entrée en Staps en automne et il se satisfait de la place donnée à l’amélioration de l’information des lycéens sur les métiers que l’on peut préparer en Staps tout comme la définition des attendus.
 
Aider nos élèves à savoir quelle filière choisir pour préparer un projet professionnel et les informer sur les attentes au regard de leurs compétences, c’est au-delà de les responsabiliser (auto-évaluation et responsabilisation de son parcours), les aider à faire des choix éclairés.
 
Mais solutionner le trop plein de demandes d’entrée en Staps par une diminution des candidats ne suffira pas. Le nombre croissant des besoins dans les métiers du sport de ces dernières années doit permettre également à chaque UFR Staps de travailler à l’accroissement de ses capacités d’accueil.