Érea : le 30 mai, le SE-Unsa rencontre le ministère

| popularité : 1%
Depuis plusieurs mois, les Érea sont dans l’œil du cyclone.

Alors qu’un groupe de travail réunissant des représentants du ministère et des organisations syndicales avait engagé une réflexion sur l’avenir de cette structure, deux notes de service (octobre 2015 et janvier 2016) ont été adressées aux recteurs les invitant à re-calibrer le travail des PE éducateurs et en prescrivant comme objectif incontournable de mettre fin au travail de nuit. Le ministère a fait le choix de laisser libre cours à l’inventivité des recteurs.

Selon nos remontées, le pire comme le meilleur se dessine. À certains endroits, des décisions sans concertation entraînent des fonctionnements préjudiciables aux élèves en remplaçant sans transition des personnels connaissant ce public par des AED souvent très jeunes et sans préparation. Cela place également les collègues en difficultés personnelles, l'organisation pédagogique des Érea très éloignée du fonctionnement des classes ordinaires nécessite un accompagnement pour un retour vers celles-ci. Ailleurs comme dans l’académie de Toulouse, les évolutions construites avec les personnels sont jugées positives.

Alors oui, faire évoluer la structure pour prendre en compte de nouvelles réalités mais pas n’importe comment !

Le ministère que nous avions sollicité pour que reprenne le GT Érea ne nous a pas pour l'instant fixé de date précise.

Nous avons rendez-vous au ministère le 30 mai. Nous ne manquerons pas de rappeler nos exigences. 

 

Le début du GT en octobre 2014

La demande de reprise du GT 

La réponse du ministère

Les décisions de l’académie de Toulouse