Érea : le ministère s’engage à reprendre le groupe de travail rapidement

| popularité : 1%
Le 30 mai 2016, une délégation conduite par le secrétaire général du SE-Unsa, Christian Chevalier a été reçue au cabinet de la ministre. Cette rencontre avait pour objectif de relancer les discussions abandonnées depuis octobre 2014.

Pour le SE-Unsa, ces discussions ne doivent pas se limiter à la seule question du service des PE éducateurs mais doivent permettre de réfléchir à l’évolution des Érea dans une perspective d’école inclusive, et d’en étudier les impacts sur les élèves, les personnels et les structures.

Nous avons également souligné l’émotion inutile qu’avait suscitée la note de service d’octobre 2015. Celle-ci a contribué à réduire un peu plus le peu de cohésion encore existante entre les différents Érea, chaque recteur disposant d’une marge de manœuvre pour mettre fin au travail de nuit des PEE.

Les jeunes scolarisés en Érea ont besoin d’être accompagnés par des professionnels formés. Certains moments de la journée, notamment les soirées et le coucher, nécessitent des compétences particulières. La mise en place d’équipes de vie scolaire (CPE et AED) doit se faire progressivement avec des personnels motivés, formés et stabilisés et avec l’appui des PEE existants qui souhaitent rester en poste. Par ailleurs, nous avons posé le principe de l’accès au 2CA-SH pour les CPE qui pilotent la vie scolaire.

À terme, il est nécessaire que l’on trouve sur ces postes des personnels pérennes et formés, à l’image par exemple des éducateurs spécialisés. Enfin, les PE qui quitteraient ces fonctions particulières doivent bénéficier d’un accompagnement en termes de formation.

Par ailleurs, la question des obligations de service doit être pilotée nationalement pour mettre fin à l’actuelle cacophonie règlementaire où, de Bordeaux à Rennes en passant par Poitiers et Grenoble, on passe de 21 à 35 h sans vraiment comprendre pourquoi.

Nos interlocuteurs ont convenu de la nécessité de reprendre au plus vite les échanges.

Nous serons attentifs à ce que le groupe de travail reprenne au plus vite. Une date devrait nous être communiquée dans les tout prochains jours.