"Et vous l’autonomie dans les établissements, vous la voyez comment ?" : les résultats de l’enquête du SE-UNSA

| popularité : 1%

De janvier à mars 2017, les enseignants de l’Unsa ont conduit une enquête sur l’autonomie dans les collèges et les lycées.

 

Alors que l’autonomie des établissements est une question centrale du débat éducatif des élections présidentielles, nous avons voulu donner la parole aux collègues, pour définir cette notion qui fait débat, depuis sa mise en œuvre par décret en 1985.

 

L’enquête en ligne donnait la parole aux enseignants sur leur vision de l’autonomie, du travail en équipe, des instances de concertation et sur la qualité de vie au travail. Qu’en disent-ils ?

 

Sur la définition de l’autonomie :

  • 75 % des collègues qui ont répondu souhaitent que les établissements puissent mieux s’adapter aux besoins locaux.
  • 42 % souhaitent que les enseignants aient plus de pouvoir dans le pilotage de l’établissement.
  • Ils sont beaucoup plus rares à vouloir donner plus de pouvoirs au chef d’établissement ou plus de liberté aux équipes.

Sur l’autonomie des équipes pédagogiques, les réponses des collègues ont plébiscité certaines propositions énoncées :

  • 83 % veulent l’augmentation des heures de dotation supplémentaire, introduites à la rentrée 2016, pour organiser le dédoublement et le co-enseignement.
  • 81 % veulent donner un nouveau rôle au conseil pédagogique, notamment pour organiser la formation continue
  • 74 % veulent que les indemnités de missions particulières (IMP) soient abondées pour développer les missions de coordination disciplinaire et les missions éducatives.
Les réponses concernaient aussi le travail en équipe dans l’établissement.
Les répondants ont approuvé :
  • à 89% la mise en place d’heures banalisées dans l’emploi du temps pour faciliter la concertation.
  • à 94 %la mise en œuvre de protocoles de concertation pour rendre plus efficaces les réunions
  • à 86%l'utilisation de la pré-rentrée pour préparer des projets pédagogiques 
  • à 87%la prise en compte d’un temps de concertation dans le temps de service des enseignants .
Ces réponses confortent le SE-Unsa dans sa volonté d’être une force de proposition sur le fonctionnement des établissements : les enseignants de l’Unsa revendiquent la reconnaissance des enseignants comme des experts éducatifs, à même d’organiser la concertation, formés pour travailler en équipe, au sein d’établissements dotés de moyens supplémentaires pour mettre en place des missions transversales, et de moyens pédagogiques pour accompagner les élèves au plus près de leurs besoins.
 
Le SE-Unsa fera connaître ces revendications à l’issue des échéances électorales, notamment face à des projets « managériaux » d’autonomie et de concurrence entre les établissements néfastes pour les conditions de travail des enseignants et inefficaces pour assurer la réussite des élèves.