Formations spécialisées : vers une évolution du Capa-SH et du 2CA-SH

| popularité : 2%
Le ministère vient de présenter une ébauche de refonte des formations spécialisées qui devrait être opérationnelle pour la rentrée 2017. Ce projet doit être soumis aux organisations syndicales et faire l’objet de plusieurs rencontres avant sa finalisation d’ici la fin de l’année civile.
 
Le CAPPEI (certificat d’aptitude pédagogique aux pratiques de l’éducation inclusive) regrouperait dans les mêmes modules les enseignants spécialisés du 1er et du 2nd degré. La formation s’articulerait en deux temps, un premier en regroupement, le second en s’appuyant sur les modules d’initiative nationale (MIN) qui seraient accessibles prioritairement aux stagiaires CAPPEI. Les contenus seraient en partie communs aux différentes options et différenciés selon les destinations professionnelles.
 
Nous avons exprimé notre satisfaction de placer cette formation dans la perspective de l’école inclusive et de construire une identité professionnelle transversale 1er et 2nd degré. Pour nous, les CPE doivent y avoir accès.
 
Nous avons demandé des éclaircissements  notamment sur les postures professionnelles des différents acteurs, l’assurance d’un temps de formation complet effectivement composé des deux parties pour chaque stagiaire et l’équilibre entre les différents modules.
 
Nous avons également posé un certain nombre de questions concernant les conditions d’accès, le déroulement de la formation, le régime indiciaire, indemnitaire, les ORS et les effets sur la mobilité professionnelle en particulier pour les PLP, les certifiés, les profs d'EPS et les CPE.
 
Restent de nombreuses interrogations sur le contenu des blocs de formation et des épreuves de certification. Les échanges avec le ministère seront l’occasion pour le SE-Unsa d’obtenir des réponses et de rappeler nos revendications. Le renforcement du 2CA-SH est attendu et souhaité mais nous serons vigilants à ce que cela ne se fasse pas au détriment du CAPA-SH. Ainsi, dans cette première version, la question du temps de formation semble représenter un manque à gagner par rapport au Capa-SH.
 
Pour le SE-Unsa, les enseignants spécialisés à l’interface entre les enseignants des classes, les parents et les partenaires extérieurs sont des acteurs majeurs de la réussite des élèves à besoins éducatifs particuliers.
 
Le SE-Unsa rendra compte des échanges au fur et à mesure des rencontres ministériels.