Futurs lauréats déjà détenteurs d’un master MEEF : le doute est levé

| popularité : 1%
Lors du comité de suivi de la réforme du 4 février, l’hypothèse d’une remise en cause de l’alternance à mi-temps pour les lauréats déjà détenteurs du Master Meef a été écartée.

En effet, des informations vérifiées portant sur ce point circulaient depuis plusieurs semaines. Pour le SE-Unsa, cette mesure aurait porté un coup fatal à la réforme de la formation qui se met déjà difficilement en place. Elle aurait finalement validé qu’il n’y a pas besoin d’être accompagné dans la première situation de responsabilité d’élèves pour construire les compétences professionnelles nécessaires aux enseignants et CPE. Le SE-Unsa était intervenu activement depuis la mi-décembre auprès des multiples interlocuteurs.

Il reste maintenant à définir le contenu du parcours adapté de ces lauréats. Pour le SE-Unsa, ce doit être l’occasion d’améliorer l’ensemble du système en réaffirmant que formation et situation professionnelle ne sont pas juxtaposées mais bien au service l’une de l’autre.

Lors de ce même comité de suivi de la réforme de la formation, le SE-Unsa a rappelé la nécessaire publication prochaine :

- des textes clarifiant les conditions de certification et de titularisation des actuels stagiaires, lauréats de sessions différentes.

- de l’outil de positionnement à l’entrée dans le métier qui décline le référentiel de compétences professionnelles en observables pour l’année de stage et les deux années suivantes.

- d’outils communs aux 30 Espé qui entrent désormais dans des processus d’amélioration de leur offre de formation en vue de la rentrée prochaine.