L’agenda social sera-t-il à la hauteur des attentes des personnels ?

| popularité : 100%
Demandé par le SE-Unsa depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer rue de Grenelle, l’annonce d’un agenda social se concrétise enfin !
Annoncé en mars, le ministre l'a présenté officiellement aux organisations syndicales le 16 mai.
 

Depuis le début de ce quinquennat, les réformes s’enchaînent à un rythme effréné, à coup d’annonces médiatiques tout en offrant très peu voire pas de perspectives aux personnels.

Le SE-Unsa se tient prêt à discuter de sujets régulièrement évoqués par le ministre mais aussi des sujets tout aussi régulièrement pointés par la profession.
Plus largement, pour le SE-Unsa, cet agenda social doit être l’occasion de construire une gestion des ressources humaines rénovée dans ce ministère bien plus habitué à gérer des flux que des individus.


Un agenda social, c’est quoi au juste ?

C’est une planification du dialogue social sur les sujets relatifs aux personnels.
Normalement, le ministère et les syndicats représentatifs commencent par échanger sur les sujets de discussion à mener. Ensuite le ministre devrait arrêter les thèmes et le calendrier. Le travail est donc planifié, chacune des parties ayant le temps de s’organiser, de travailler le sujet, de faire des propositions, et, pourquoi pas, de construire des accords.

Les thématiques anoncées par le ministre ont pour objectif de :
  • valoriser et moderniser la fonction ressources humaines
  • attirer, mieux recruter
  • s'adapter aux enjeux contemporains

Au programme donc, de nombreux sujets :

La qualité de vie au travail, grande absente de ce programme, devrait pourtant être au coeur des discussions relatives aux personnels. Le SE-Unsa aura de nombreuses propositions à soumettre afin d'améliorer les conditions de travail de notre ministère (voir notre article ICI).
 

L'agenda détaillé sera connu sous une quinzaine de jours.
Les attentes des personnels de l’Éducation nationale sont importantes. La première d’entre-elles est d’être mieux pris en compte et de pouvoir bien vivre son métier.