PsyEN, l’arrêté précisant les modalités de stage est publié

| popularité : 1%
L’arrêté fixant les modalités de stage, d’évaluation et de titularisation des PsyEN stagiaires, vient d’être publié au JO du 31 Août 2017.

Rappel : Les lauréats des différents concours de recrutement des PsyEN doivent avoir effectué l'intégralité de leur cursus de formation en psychologie, et être titulaires des diplômes réglementés (décret du 22 mars 1990) les autorisant à faire usage professionnel du titre de psychologue pour suivre le stage. Ils sont affectés en tant que fonctionnaires stagiaires dans un des centres de formation des psychologues de l'Éducation nationale pour une durée d'un an.
 
La formation
 
La formation des stagiaires doit répondre à 3 objectifs précis :
  • les sensibiliser au contexte de l’exercice de leurs fonctions
  • les professionnaliser dans le corps des psychologues de l’Éducation nationale
  • les installer dans leur environnement professionnel propre à la spécialité qu’ils ont choisie.
Le contenu de la formation est défini au regard du référentiel de formation (document annexé).
 
La formation comprend :
  • Une période de mise en situation professionnelle accompagnée, de quatorze semaines (en CIO ou en Rased selon la spécialité) qui donne lieu à la rédaction d’un écrit professionnel réflexif pour lequel 4 semaines doivent être laissées à la disposition des stagiaires.
  • Une période de deux semaines d’immersion dans un milieu professionnel en lien avec les futures missions des stagiaires. 
  • Une période de formation théorique incluant
    • Une formation en tronc commun avec les enseignants stagiaires dans l’ESPE de l’académie d’affectation, pour un volume horaire allant de 70 à 100 heures.
    • Des formations communes et des formations spécifiques à chacune des deux spécialités au sein des ESPE en coordination avec les UFR de psychologie concernées, l’ensemble pour un volume horaire total minimum de 350 heures.
 
L’aménagement de la formation
 
L’arrêté prévoit qu’un aménagement de la formation puisse être organisé pour les lauréats des concours ayant déjà exercé en tant qu’agents contractuels des fonctions de conseiller d’orientation-psychologue, de psychologue scolaire ou de psychologue de l’Éducation nationale.
 
La titularisation
 
Elle résulte de la validation de l’année de stage par le jury permettant la délivrance d’un certificat d’aptitude aux fonctions portant mention de la spécialité professionnelle.
 
L’évaluation du stagiaire
 
L’évaluation de l’aptitude professionnelle du stagiaire et la validation du parcours de formation sont effectuées par le jury sur le fondement du référentiel de compétences prévu par l'arrêté du 26 avril 2017, et au vu des éléments suivants :

Pour les stagiaires PsyEN EDA
  • L’avis de l’inspecteur de l’éducation nationale établi à partir
    • d’une grille d’évaluation fixée par le ministre
    • de la consultation du rapport de du tuteur
 
Pour les stagiaires PsyEN EDO
  • L'avis du directeur CIO établi :
    • à partir d’une grille d’évaluation fixée par le ministre ;
    • après consultation du rapport de stage du tuteur
 
Pour les stagiaires des deux spécialités
  • L'avis du directeur de l’ESPE, en lien avec le responsable de la formation, qui tient compte
    • de l’implication du stagiaire dans la formation
    • des compétences acquises par ce dernier
    • de son écrit professionnel réflexif
 
Les stagiaires titularisés sont admis au certificat d'aptitude aux fonctions de psychologues de l’éducation nationale (CAFPsyEN) portant mention de la spécialité « éducation, développement et apprentissages » ou « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle ».
 
 
Quelques améliorations à apporter
 
L’élévation du niveau de recrutement des psychologues (fin d’études autorisant l’usage professionnel du titre), les modalités de recrutement (concours), associées à une formation professionnalisante d’une année aux objectifs ambitieux, témoignent de la volonté de notre ministère de lutter contre l’échec scolaire et d'installer la bienveillance à l’École.
 
Toutefois le SE-Unsa continue d’intervenir pour obtenir plusieurs ajouts :
  • Le changement de spécialité au cours de la carrière pour les PsyEN n’est pas inscrit dans l’arrêté, alors que les centres de formation sont concernés. Cette revendication du SE-Unsa avait été validée par le ministère lors du groupe de travail.
  • L’aménagement de la formation des anciens contractuels, obtenu par notre syndicat et inscrit dans l’arrêté, n’a pas eu le temps d’être organisé pour cette première formation.
  • Quant aux PsyEN stagiaires, les rectorats et centres de formation leur ont choisi et imposé des lieux de stage situés dans l’académie de leur centre de formation. Or, l’arrêté ne l’impose pas. Le SE-Unsa continue ses actions pour que les situations personnelles des stagiaires soient prises en compte avec la plus grande bienveillance.