L’organisation des soins et des urgences

| popularité : 2%
Le protocole national sur l’organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics d’enseignement définit les modalités à mettre en œuvre pour assurer les premiers soins et administrer les traitements des élèves sur prescription médicale.

Où doit être précisée l’organisation des soins ?

L’organisation des soins, définie en début d’année et inscrite au règlement intérieur, est portée à la connaissance des familles. L’organisation comprend notamment la fiche d’urgence, les modalités d’accueil des élèves malades ou accidentés, les conditions d’administration des soins.

Peut-on administrer des traitements ?

Pour l’administration de médicaments, dans les établissements du 2nd degré, c’est l’infirmièr qui est responsable des produits pharmaceutiques détenus dans l’infirmerie. Les produits qui ne peuvent être utilisés que par lui ou par un médecin doivent être toujours gardés dans une armoire fermée à clé.

Dans le 1er degré, même si les enseignants ne sont pas infirmiers, ils peuvent administrer des traitements mais sous conditions.  En effet, en cas de problème ponctuel de santé, le personnel de l’école peut, sur demande écrite des parents, donner des médicaments selon l’ordonnance du médecin. Cette ordonnance médicale du médecin traitant doit être exigée pour un traitement à prendre pendant le temps de présence de l'enfant à l'école.

Que faire en cas d’urgence ?

Une ligne téléphonique doit être accessible en permanence (pour permettre de contacter les services d'urgence).

Dans chaque département les secours d'urgence sont organisés sous l'autorité du Préfet et assurés par deux services :
-le service médical d'urgence SAMU (15).

-le service départemental d'incendie et de secours SDIS (18).

Le protocole national (partie V) détaille les modalités d’intervention pour l’appel au SAMU (ce qu’il faut observer : respiration, présence de sang, réponse du blessé aux questions, ...).