La Fonction publique en quête de reconnaissance

| popularité : 4%
Le gouvernement sait-il où il veut aller avec la Fonction publique ?  Au-delà de quelques rares déclarations convenues sur son profond attachement à celle-ci, ses mesures visent essentiellement à en réduire le coût et ses discours à imposer la nécessité de la transformer. Moins chère pour qui ? Transformée pour quoi faire ? Économies et changements ne constituent pas un projet politique pour le pays et laissent les agents sans perspectives ni reconnaissance.
 
La Fonction publique ferait-elle donc les frais du « en même temps» ? Pour ne pas perdre l’électorat venu d’une partie de la gauche, il faudrait la respecter. Pour consolider ou conquérir l’électorat de droite, la promesse de la faire maigrir est une carte gagnante. Force est de constater qu’à partir des rapports des forces issus du  printemps 2017 et dans l’optique des échéances électorales du printemps 2019, ce gouvernement « et de gauche, et de droite » se préoccupe davantage de donner des gages à sa deuxième jambe.
 
Depuis des semaines, avec l’Unsa, les fonctionnaires (policiers, infirmiers, Atsem ou encore enseignants) mènent une campagne de proximité pour défendre et promouvoir leurs métiers auprès de l’opinion publique. Le 22 mai, ils participeront à une journée d’action pour exiger des perspectives d’avenir sécurisées. Il est urgent que le gouvernement dévoile et assume la totalité de son jeu.
 
Stéphane Crochet