La diversité des missions des professeurs documentalistes est enfin reconnue !

| popularité : 4%

Le Bulletin officiel de l’Éducation nationale publié le 28 mars 2017 actualise la définition des missions des professeurs documentalistes qui datait de 1986. Cette circulaire prend acte de leur réalité quotidienne, dans la diversité des différents lieux d’exercice.

Le SE-Unsa se félicite de voir acté, sans ambigüité, le rôle pédagogique des professeurs documentalistes. Ce rôle est reconnu dans toutes les dimensions du projet d’établissement, du volet culturel au volet pédagogique. La politique documentaire devient ainsi un outil au service d’une vision ambitieuse de la formation des élèves inscrivant la culture de l’information et des médias dans un curriculum progressif de la sixième à la terminale.

 
Pour le SE-Unsa, la politique documentaire doit être construite avec les équipes pédagogiques et devenir un levier permettant aux professeurs documentalistes de s’impliquer dans les heures d’enseignement dont le décompte de deux heures est inscrit dans la circulaire.
 
Les enseignants de l’Unsa continueront à porter une vision ambitieuse du métier de professeur documentaliste : son action doit s’inscrire dans le temps scolaire, en classe et hors la classe, avec la mise en œuvre d’une formation spécifique pour les assistants d’éducation permettant de déconnecter l’ouverture du CDI du service du professeur documentaliste. Enfin, les parcours doivent intégrer pleinement l’action des professeurs documentalistes : si leur implication est prévue pour le parcours citoyen et le parcours d’éducation artistique et culturelle, elle doit être étendue au parcours avenir et au parcours éducatif de santé.
 
Les enseignants de l’Unsa ont voulu inscrire leurs revendications pour les professeurs documentalistes dans un combat plus large pour l’égalité de traitement des enseignants et continuent à porter l’accès des professeurs documentalistes à l’agrégation, à la création d’un corps d’inspection et aux pondération (REP+). Après avoir obtenu la mention des IMP dans la circulaire, ils revendiquent la reconnaissance des nouvelles missions des professeurs documentalistes, et notamment de leur rôle pédagogique, en portant l’indemnité de sujétions particulières dont ils bénéficient à hauteur de l’ISOE que reçoivent tous les enseignants.