La formation continue : enfin le changement ?

| popularité : 1%
Dans le cadre de l'agenda social s'ouvre enfin le chantier de la formation continue. Pour le SE-Unsa, la formation continue doit s'envisager dans une logique de développement professionnel. Et pour vous ?
 
Des constats partagés et reconnus
 
Les 14 et 15 mars dernier se sont tenues les assises de la formation continue. Ce fut le moment de partager un bilan lucide : pour 70% des répondants à une enquête menée par la Dgesco, la formation actuelle est insuffisante, inadaptée et inefficace.
Ces constats avaient déjà été présentés dans de précédents rapports (TALIS, DEPP, Filâtre, Sénat, IGEN IGAENR,) depuis 2011, mais pour la première fois, ils sont reconnus pas l’institution, y compris par le ministre lorsqu’il a présenté les grandes lignes directrices pour l’évolution de la formation continue.
 
Quelle évolution pour la formation continue ?
 
Le ministre a annoncé la création d’un schéma directeur pluriannuel de la formation continue. Il a également évoqué un véritable changement de paradigme : passer d’une logique de l’offre à une logique de la demande ; mais pour le minsitre, il s'agit là de la demande insitutionnelle en réponse aux besoins des élèves, contrairement aux propositions issues du dernier rapport IGEN IGAENR sur le pilotage du plan national de formation sur lequel il s'est grandement appuyé.
 
Le chantier de la formation continue, ouvert lors des assises, se poursuivra dans le cadre de l’agenda social, le 16 mai prochain, et le SE-Unsa portera ses propositions.
 
Votre avis nous intéresse
 
Le questionnaire est désormais clos.
Vous pouvez retrouver l'analyse des résultats en cliquant ICI