La formation continue : un axe prioritaire pour le ministre

| popularité : 1%
Dans sa conférence de rentrée, Jean-Michel Blanquer, s’appuyant sur l'enquête internationale Talis 2018 qui montre que plus de la moitié des professeurs exprime un manque de formation, fait de la formation un axe fort : « La formation initiale et continue est un facteur essentiel d'accomplissement professionnel pour les professeurs et de réussite pour les élèves. » Afin de répondre au besoin en formation, un schéma directeur de la formation continue sera mis en place, il est évoqué dans le dossier de rentrée du ministère.
 
Formation continue et agenda social : ce que l’on sait
 
Le 16 mai dernier, le DGRH avait piloté la première réunion sur la formation continue, dans le cadre de l'agenda social. Quatre principes avaient été alors présentés, afin de repenser la formation continue, pour accompagner les agents d'une part dans leurs pratiques éducatives (pilotage Dgesco) et d'autre part dans leur évolution professionnelle (pilotage DGRH), en association avec l'inspection générale :
 
- construire un dispositif dans un continuum : formation initiale, continuée, continue ;
- mobiliser toutes les modalités de formation (individuelle ou collective, présentielle ou distancielle), quelque soit le moment de la carrière ;
- mettre en place la traçabilité des expériences de formation afin de les valoriser dans le parcours professionnel (diplomation, certification) ;
- diversifier à la fois les offres de formation et les viviers de formateurs.
 
Le SE-Unsa vous a demandé votre avis sur la formation continue et vous êtes 11 000 à nous avoir répondu. Vous nous avez dit
 
Formation continue : ce que demande le SE-Unsa
 
Lors de cette concertation, le SE-Unsa avait été favorable aux 4 principes, tout en rappelant que les formations doivent prendre en compte à la fois les besoins et les attentes des personnels, et que la formation à distance doit être améliorée. Quant à la traçabilité, elle peut se faire via un portfolio, support non seulement pour la formation mais également pour l’accompagnement et la mise en valeur de la carrière lors des rendez-vous de carrière si les personnels le souhaitent.
 
Dans l’attente de la reprise des concertations, le SE-Unsa demande la mise en place d’un comité académique de formation et d’une plateforme afin de recueillir les demandes des collègues. Le SE-Unsa demande également une formation des formateurs et un recrutement transparent et élargi. Un groupe de travail sur les formateurs et les tuteurs a été demandé et obtenu pour cette rentrée.
 
Une formation obligatoire pendant les vacances ?
 
En parallèle, la formation continue a fait l’objet de modifications avec l’évolution du projet de loi pour une École de la confiance : ne figurant pas dans le projet initial, sont apparues des modifications visant à mettre en place une formation continue obligatoire, en priorité en dehors du temps de service. (voir notre article)
 
Lors de la promulgation de la loi cet été, seul le principe de formation continue obligatoire a été retenu, avec une offre de formation adaptée aux besoins des enseignants, et qui participe à leur développement professionnel.
 
Pour le SE-Unsa, la formation continue institutionnelle obligatoire doit avoir lieu sur le temps de service. (voir notre article)