Langues et cultures de l’Antiquité : le projet de programme est arrivé !

| popularité : 1%
Il est en retard mais il arrive ! Initialement prévu pour le mois d’octobre, le projet de programme pour l’enseignement de complément « Langues et cultures de l’Antiquité » a été présenté aux organisations syndicales le 6 janvier.

Le préambule rappelle que « l’enseignement des langues et cultures de l’Antiquité commence dès le cycle 3 ». Il précise qu’au cycle 4, les LCA relèvent « de trois dispositifs qui se complètent » :

  • les enseignements communs particulièrement le français à travers l’étymologie et l’étude d’œuvres de l’antiquité,
  • les EPI qui permettent d’aborder les langues et cultures de l’antiquité en croisant les disciplines,
  • l'enseignement de complément « Langues et cultures de l’Antiquité » dispensé aux élèves volontaires à raison de 5h sur le cycle 4 (1h en 5e, 2h en 4e et 3e).

Le programme de l’enseignement de complément s’organise autour de 3 axes :

  • acquérir des éléments de culture littéraire, historique et artistique
  • lire, comprendre, traduire
  • comprendre le fonctionnement de la langue

Thèmes retenus pour les éléments de Culture littéraire, historique et artistique

  • « De la légende à l’histoire », « Vie privée et vie publique », « Le monde méditerranéen antique » pour les classes de 4e et 5e ;
  • «De la République au principat », « L’empire romain », « Vie familiale, sociale et intellectuelle » en latin ; « Du mythe à l’histoire », « La Grèce dans son unité et sa diversité », « Vie familiale, sociale et intellectuelle » en grec et un ensemble commun, « Le monde méditerranéen » pour la classe de 3e.

Ces thèmes peuvent faire l’objet de travaux interdisciplinaires dans le cadre des EPI.

Attendus de fin de cycle en « Lecture, compréhension, traduction »

En latin :

  • repérer des indices signifiants pour émettre des hypothèses de lecture et interpréter un texte
  • comprendre globalement un texte authentique simple
  • traduire individuellement et de façon aboutie un texte authentique court et accessible
  • situer les textes littéraires dans leur contexte historique et culturel
  • interpréter des textes littéraires en fondant son interprétation sur quelques outils d’analyse simples

En grec :

  • lire oralement un texte écrit en grec
  • savoir rechercher un mot dans un dictionnaire de grec
  • repérer des indices signifiants pour émettre des hypothèses de lecture portant sur un énoncé court et accessible
  • traduire des phrases simples

Pour l’étude de la langue, les attendus de fin de cycle sont :

  • comprendre et maitriser les principes d’une langue à déclinaison
  • savoir repérer et analyser en contexte l’emploi d’unités lexicales
  • connaitre les éléments fondamentaux du système verbal
  • repérer les éléments constitutifs d’une phrase complexe
  • savoir mobiliser des compétences d’intercompréhension des langues :

► circuler entre les textes : passer d’un texte en langue latine ou grecque à un texte traduit, passer d’un texte traduit à un texte en langue latine ou grecque ;
► circuler entre les systèmes de langue : établir des correspondances entre le système linguistique français et les systèmes des langues anciennes.

C’est sur la base de ces attendus que les enseignants pourront  attribuer des points de bonification pour le nouveau brevet.

Le projet sera soumis au Conseil Supérieur de l’Éducation le 21 janvier. Il fera l’objet de documents d’accompagnement et de ressources pédagogiques qui seront disponibles à la fin du mois d’avril, selon le ministère.

► Si vous avez des remarques sur ce projet, envoyez les à lycees.colleges@se-unsa.org