Le PPMS : le plan particulier de mise en sûreté

| popularité : 1%
Ce plan répond aux risques majeurs. Le risque majeur est un événement naturel (tempête, inondations, séisme) ou technologique (nuage toxique). 
L’objectif du PPMS est de mettre en place dans chaque établissement une organisation permettant d’assurer la sécurité des élèves face à un risque majeur, en attendant les secours.
 

Que doit-on connaître pour élaborer le PPMS ?

Il faut connaître le ou les risques naturels ou technologiques auxquels la commune est exposée.

Cette information est disponible à la mairie, laquelle élabore le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). A défaut, elle pourra être trouvée dans le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) établi par la préfecture.

Existe-t-il des référents ou des contacts ?

Il en existe plusieurs :

  • L’autorité académique ;
  • Le(s) coordonnateur(s) « sécurité » et/ou « risques majeurs » et les formateurs risques majeurs ;
  • Les services de la collectivité territoriale de rattachement ;
  • La mairie (en particulier l’élu chargé de la sécurité et le référent PCS [plan Communal de Sauvegarde]) ;
  • Les secours locaux.


Qui intervient dans le PPMS ?

Le PPMS nécessite la constitution d’une équipe (nomination de personnes) afin d’assurer l’encadrement des élèves et du personnel, les liaisons entre zones de mise en sureté, les liaisons avec les autorités, les familles et les secours.

Qui rédige et valide le PPMS ?

Le plan est élaborer, avec le concours des personnes dont la contribution pourra s'avérer utile, par:

  • le directeur, dans le cadre du conseil des maîtres, pour les écoles
  • le chef d’établissement pour les collèges, les lycées et les établissements d’éducation spécialisée.

Dans les écoles, il sera présenté au conseil d’école au début de chaque année.Dans les EPLE, le projet sera examiné en commission permanente et soumis à la délibération du conseil d’administration.

Il est ensuite communiqué au maire de la commune, à l’inspecteur d’académie, au recteur de l’académie par la voie hiérarchique, au directeur régional de l’agriculture et de la forêt en qualité d’autorité académique pour les établissements agricoles et à la collectivité territoriale dont dépend l’établissement.

À quoi doit répondre le PPMS ?

Quelques exemples de questions auxquelles le PPMS doit répondre :

  • Quand déclencher l’alerte ? Qui ?
  • Comment déclencher l’alerte ?
  • Quelles consignes appliquer dans l’immédiat ?
  • Où et comment mettre les élèves et les personnes en sureté ?
  • Comment gérer la communication avec l’extérieur ?
  • Quels documents et ressources sont indispensables ?