Le décret de création du corps des PsyEN adopté au CTM

| popularité : 1%
Le Comité technique Ministériel a adopté le décret de création du corps des psychologues de l’Éducation Nationale par 11 voix pour (FSU-UNSA-SNALC) et 4 voix contre (Sgen-CFDT-FO-CGT).
 
L’adoption de ce décret sur la création du corps des psychologues de l’Éducation nationale revêt un caractère à la fois solennel et historique. Comme l’a rappelé Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, « ce moment est attendu par nos collègues psychologues et Conseillers d’orientation psychologues depuis des dizaines d’années. Après de nombreux espoirs déçus, nous y sommes enfin. »
 
À travers la reconnaissance professionnelle des personnels, c’est la psychologie et sa contribution à la réussite de tous les élèves, à la lutte contre les inégalités sociales et à l’accès des jeunes à une qualification en vue de leur insertion professionnelle, qui trouvent une place reconnue dans notre ministère. Pour le SE-Unsa, cette place devra être assurée à tous les niveaux, y compris auprès des recteurs et des DASEN.
Le SE-Unsa continuera à porter la revendication d’une chaîne fonctionnelle et hiérarchique pour les psychologues spécialité « EDA », les psychologues de la spécialité « EDO » ayant déjà les DCIO et les IEN-IO pour les accompagner dans leur travail.
 
Nous avons salué la méthode qui a permis d’aboutir à ce projet de décret, à savoir une concertation fournie avec les partenaires sociaux mais aussi entre partenaires sociaux, avec cette volonté commune de déboucher sur un texte équilibré et respectueux des missions des deux valences de ce nouveau corps.
 
Le décret va prendre sa forme définitive après un passage au Conseil d’état dans les semaines à venir. Celui-ci devrait se prononcer avant la mi-janvier, pour une publication au Journal Officiel avant la fin janvier. La première session du concours de recrutement pourra donc se dérouler comme prévu.
 
D’ores et déjà, nous devons nous projeter dans l’avenir, et nous attendons que cette création, pour qu’elle ne soit pas qu’un symbole, aussi fort soit-il, s’accompagne d’une campagne de recrutement à la hauteur des besoins identifiés au service de tous les élèves. Construire une école plus inclusive, plus juste et plus efficace, bienveillante et attentive au bien-être des élèvespasse aussi par davantage de psychologues pour un travail de qualité. C’est une attente forte des familles, des jeunes, des équipes pédagogiques et éducatives et des psychologues eux-mêmes.