Le ministère lance une "mission de transformation de la voie pro scolaire"

| popularité : 8%
Le ministère vient de lancer une "mission de transformation de la voie professionnelle scolaire". Elle sera pilotée par Céline Calvez, députée LREM des Hauts-de-Seine, et Régis Marcon, chef cuisinier. Elle devra rendre ses conclusions début 2018, avant l’ouverture d’une concertation.
 
L’objectif est de "proposer des évolutions" pour la voie professionnelle. Le ministère souhaite «engager une rénovation en profondeur des formations et des diplômes, du CAP au BTS et au-delà, ainsi qu’une révolution culturelle pour promouvoir la diversité des formes d’excellence».
Le ministère précise que cette mission doit s’articuler avec la concertation sur l’apprentissage (parcours de l’apprenti, entreprises, gouvernance et financements, offre de formation et de certification), qui s’est ouverte le 10 novembre au ministère du travail, ainsi que celle sur la réforme du baccalauréat, qui est lancée le 13 novembre 2017.
 
Pour le SE-Unsa, une vraie «révolution culturelle» serait que le ministère s’interroge sur un système éducatif reconnu comme l’un des plus inégalitaires de l’OCDE. Un système éducatif élitiste qui trie socialement en pratiquant largement l’orientation par défaut, en hiérarchisant les filières, en valorisant les formations théoriques où l’on enseigne les savoirs académiques.
 
C'est avec cette préoccupation que le SE-Unsa suivra attentivement les évolutions de ce dossier et s’engagera pleinement dans les concertations à venir.
Des chantiers ont d’ores et déjà été annoncés (lire l’article)
Au-delà des discours et des effets d’annonce, nous pourrons alors aborder les mesures concrètes et évaluer leurs conséquences.