Les MIN toujours en terrain obscur

| popularité : 1%
Une réunion de travail s’est tenue au ministère concernant les modules de formation d'initiative nationale (MIN). Le SE-Unsa, qui s’était déjà saisi de cette question en septembre 2015, a rappelé ses exigences.
 
Information tardive
La date de parution de cette information (fin août) n’est guère appropriée pour les enseignants du 1er degré, en pleine préparation de leur rentrée. 
 
Diffusion aléatoire
Par ailleurs, la diffusion de l’information par voie de circulaire rectorale et/ou académique, n’est pratiquement jamais faite. Par conséquent, il n’est pas possible pour les collègues de connaître la forme, le destinataire et les modalités pour formuler une demande. Cela explique par exemple que des académies entières ne soient pas représentées dans le listing des collègues retenus.
 
Opacité du choix des candidats
Enfin, l’opacité règne sur les choix opérés puisque aucune instance paritaire n’est consultée ni même informée des candidats retenus. Le SE-Unsa intervient dans les commissions paritaires à tous les niveaux pour être destinataire de ces informations, mais sans succès. La tenue de ce groupe de travail le 31 janvier nous informant des candidats retenus est une 1ère étape. 
Les thèmes abordés dans ces formations de grande qualité, sont régulièrement mis en avant par nos collègues comme des problématiques professionnelles pour lesquelles ils rencontrent des difficultés souvent laissées sans réponse.
 
Les MIN, clé de voûte du nouveau CAPPEI 
Alors que les MIN vont faire partie intégrante de la formation Cappei, le ministère va devoir faire plus et mieux dans la gestion et la mise en place de ces modules. 
Le SE-Unsa s’est également saisi de cette réunion pour rappeler ce qu’il restait, dans des délais les plus courts possibles, à construire pour la mise en place du Cappei : lire http://enseignants.se-unsa.org/Le-CAPPEI-franchit-une-etape-decisive