Les TZR ont des droits !

| popularité : 1%
Être TZR n'est jamais une situation confortable. Entre les affectations tardives ou morcelées et les incertitudes de la fonction, il est nécessaire de connaître ses droits pour les faire respecter.
 
 
Les TZR affectés à l’année
Ils doivent toucher des frais de déplacement à partir du moment où leur établissement d’exercice n’est ni situé ni dans la commune ou dans une commune limitrophe de l’établissement de rattachement, ni dans celle de la résidence personnelle. Le nouveau décret "statut" prévoit que les TZR à l'année bénéficient automatiquement d'une heure d'allègement de service s'ils sont affectés sur deux établissements de communes différentes ou sur trois établissements.
 
Les TZR affectés en courte ou moyenne durée
Ils touchent l’ISSR pour les jours travaillés en dehors de leur rattachement administratif. Si un remplacement sur un même poste est prolongé plusieurs fois, l’ISSR doit être versée tant que l'arrêté d'affectation ne va pas jusqu'à la fin de l'année scolaire.
 
Le rattachement administratif
C'est la résidence administrative des TZR. Il fait partie de l’affectation sur la zone de remplacement ; les rectorats n’ont pas le droit de les modifier autoritairement pour éviter de payer les indemnités.
 
Les obligations de service du TZR
Si elles sont inférieures au service de remplacement, les heures supplémentaires doivent être payées en HSA pour les AFA et en HSE pour les remplacements de courte ou moyenne durée. Par ailleurs, les TZR touchent les indemnités des personnels qu’ils remplacent (ZEP, Isoe, etc.).

Je suis TZR, J'adhère au SE-Unsa !

Je commande le mémo TZR

Textes de référence

Décret n°99-823 du 17 septembre 1999 relatif à l'exercice des fonctions de remplacement dans les établissements d'enseignement du second degré.

Note de service n°99-152 du 7/10/1999 - Exercice des fonctions de remplacement dans les établissements d'enseignement du second degré

Décret n°89-825 du 9 novembre 1989 - sur l'ISSR (indemnité de sujétions spéciales de remplacement)

Décret n°2006-781 du 3 juillet 2006 sur les frais de déplacement