Les soirées du Crieps de décembre 2016 : éduquer aux valeurs du vivre ensemble

| popularité : 1%
Afin d’illustrer notre participation aux soirées du Crieps (Collectif de réflexion sur l'intervention en EPS) organisées fin décembre 2016, retrouvez ci-dessous une partie des contenus/problématiques et l’avis du SE-Unsa.
Merci à tous ses bénévoles pour la poursuite de la construction de notre discipline EPS.
 
 
Éduquer aux valeurs du vivre ensemble
 
Dans un contexte de réforme du système éducatif, les questions relatives à la transmission des valeurs de la République sont placées au cœur des débats professionnels. Si l’école a bien un devoir d’éducation et de formation, concilier ces deux aspects ne va pas sans poser de problèmes. Autrefois considérée comme un tremplin social, l’école reproduit et accentue aujourd’hui les inégalités sociales, dont les derniers chiffres sur le décrochage scolaire ou la violence sont les symptômes. Dès lors, un certain nombre de questions se posent : Comment éduquer aux valeurs de la République sans céder à une vision répressive de la citoyenneté ? Éduquer au vivre ensemble, est-ce délaisser l’ambition de faire acquérir des savoirs disciplinaires ? Quel rôle les enseignants ont-ils à jouer dans l’instauration d’un climat scolaire serein ?
 
Nous souhaitons revenir sur l’un des grands chantiers de l’éducation en prenant le temps de discuter de la place que les valeurs occupent aujourd’hui à l’école. Lors de ces trois journées, nous chercherons principalement à expliciter certains mécanismes scolaires pour identifier les enjeux actuels relatifs à la promotion des valeurs et leur mise en œuvre concrète au sein de nos pratiques professionnelles en EPS.
 
 
Mardi 13 décembre 2016
 
André CANVEL (IGEN EPS) : "Vivre-ensemble et climat scolaire : quelles réalités pour quelles interventions ? "
L’école affiche de nouvelles perspectives de formation organisées autour de l’idée du « vivre ensemble ». Aussi, nous ne pouvons faire l’économie d’une réflexion en profondeur sur l’importance d’améliorer les conditions d’accueil et de travail de nos élèves afin de leur faire vivre des expériences collectives enrichissantes dans une école sécurisée et sécurisante. Dans ce cadre, A. CANVEL nous propose d’interroger le vivre-ensemble au regard de la notion de climat scolaire.
 
Lucas SIMON-MALLERET (Crieps) : "« On ne lâche rien » : apprendre à se dépasser par et pour les autres en demi-fond "
Le demi-fond constitue un support privilégié pour éduquer aux valeurs de persévérance et de dépassement de soi. C’est aussi l’activité la plus redoutée par nos élèves.
Le  projet « On ne lâche rien » vise à faire vivre une authentique expérience de coureur à nos élèves : se préparer pour vivre une « vraie » course. La performance individuelle de chacun y prend sens au sein du collectif. Parallèlement, écrire en cours de français devient un moyen d’exprimer une parole qui ne trouve pas toujours sa place en EPS. Vivre ensemble, c’est alors se dépasser pour et par les autres, se mettre à leur écoute et découvrir que ce qu’ils ressentent dans l’effort ne nous est pas tout à fait étranger…
 
 
Mercredi 14 décembre 2016
 
Charles VERDIER & Olivier MADELAIN (Enseignants d’EPS) : "Ensemble en cordée : un enjeu majeur en escalade "
Notre ambition est de proposer un projet sportif et éducatif à des élèves d’une « classe relais » afin de faciliter leur réintégration au sein du système scolaire. Pour eux, (ré) apprendre à vivre ensemble est un enjeu important. Aussi, au travers de la construction collective d’une cordée en escalade, nous tâcherons de faciliter le passage d’un état de « chacun pour soi » à une dynamique de « mieux vivre ensemble ».
 
Scott LAVAUD & Julien KRIER (Enseignants d’EPS) : "Do it as Nelson Montfort ou comment apprendre à vivre ensemble grâce à l’interdisciplinarité en arts du cirque "
Cet EPI vise à montrer que la «combinaison prudente » entre deux disciplines peut être un levier d’apprentissage au vivre ensemble chez nos élèves. Ce projet établi sur  une séquence d’enseignement est concrétisé par la réalisation d’un spectacle de cirque en EPS suivi de la tâche finale en cours d’anglais. Le travail collaboratif doit permettre à la fois de favoriser les acquisitions motrices tout en étant l’occasion d’acquérir des compétences sociales.
 
Cindy MILLION (Enseignante d’EPS)  & Uyar ULAS (Enseignant d’H-G) : "La laïcité, une condition du vivre ensemble : le spectacle de classe "
Vivre une expérience acro-artistique apparaît comme une opportunité pour rassembler les élèves autour d’un projet partagé et partageable.  Ce projet prend forme de manière interdisciplinaire avec comme point d’encrage la « Charte de la Laïcité à l’école » et se finalise par un spectacle de classe en présence des parents.
 
 
Jeudi 15 décembre 2016
 
Benjamin LE GALL & Simon AVOGADRO (Crieps) : "Évaluer le vivre ensemble : une contradiction éducative ? "
Si nous considérons les valeurs comme d’« authentiques objets d’enseignement », elles doivent faire l’objet d’un processus de didactisation et à ce titre d’évaluation. Pour autant, est-il souhaitable de chercher à les évaluer au risque d’ « entrer dans une obsession du contrôle et de la mesure ? » alors que les valeurs se transmettent en profondeur, sur un temps long, qu’elles s’incarnent. Entrer dans le jeu de l’évaluation ne risque-t-il pas de conduire nos élèves à vouloir en faire une démonstration dénuée de sens ?  
Ainsi, pour que les valeurs puissent s’incarner réellement dans l’activité de l’élève, nous pensons qu’il convient de les imprégner au travers des progrès qu’elles ont permis d’accomplir dans des objets d’enseignement ciblés.
 
Guillaume DIETSCH & Teddy MAYEKO (CRIEPS) : "Une EPS narcissique : comment éviter les dérives d’être seuls ensemble en musculation ? "
Dans le cadre de la CP5, la musculation est une activité qui peut faciliter l’adhésion collective des élèves, et ce quelque soit leur profil. Toutefois, cette pratique scolaire ne renforce-t-elle pas l’identité pour soi plus que l’identité pour autrui des élèves ? Ne maintient-elle pas les stéréotypes de genre des élèves, filles ou garçons, plus que l’émancipation de ces derniers ?
L’enjeu sera de dépasser cette dérive éventuelle à travers la proposition d’une forme de pratique collective de la musculation, orientée sur une responsabilité partagée, afin de faire ensemble plutôt que d’être seul ensemble.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Un équilibre entre une approche théorique et conceptuelle du Vivre ensemble et leur traduction dans une pratique au quotidien illustré par des remontées de terrain remarquablement éclairées d’exemples pertinents.
 
Un engouement largement partagé puisque, lors de ces 3 soirées, plus d’une centaine d’invités répondaient présents à ces journées. Parmi eux, un public des plus divers composé non seulement d’étudiants de l’UPEC (Université Paris Est Créteil) et de stagiaires Eps en quête d’échanges d’expérience pédagogique mais aussi de collègues déjà confirmés dans leur pratique.
 
Le mérite des organisateurs est d’avoir allié dans un même champ de réflexion une approche théorique du « vivre ensemble au regard de la notion de climat scolaire » et un partage de pratiques de terrain découlant de la mise en place de la réforme en collège au travers des Enseignements de Pratiques Interdisciplinaires.
 
Laïcité, Vivre ensemble, Interdisciplinarité, autant de valeurs ou de modalités présentes dans le projet syndical du SE-Unsa. Nous partageons toutes ces approches avec le Crieps.
 
Encore un grand merci au Crieps pour ce moment riche d’échanges et de formation. Nous ne pouvons qu’inciter le Crieps (Collectif de réflexion sur l'intervention en EPS) à poursuivre et encourager les collègues à participer largement à ces soirées… Rendez-vous l’année prochaine !