Mes aides financières

| popularité : 2%
 
 
 
L’Aide à l’Installation des Personnels (AIP) :
 
 

C’est une aide à l’accès au logement locatif, une prise en charge des premières dépenses rencontrées lors de l’installation.

Seules les dépenses réellement engagées sont prises en compte. Il peut s’agir du premier mois de loyer, de la provision pour charges, des frais d’agence, des frais de rédaction du bail, du dépôt de garantie ainsi que des frais de déménagement.

Montant de l’AIP :

- maximum 900 € pour les agents affectés en Île-de-France, en PACA et en ZUS (zone urbaine sensible)

- maximum 500 € pour les agents affectés dans les autres régions

Attention : cette aide est à demander dans les 24 mois qui suivent l’affectation et dans les ​6​ mois qui suivent la date de signature du contrat de location.

Le dossier est téléchargeable par ICI  !

 

Le Chèque emploi service universel (CESU) :

C’est une aide de l’État employeur, sous forme de chèque emploi service universel préfinancé, aux dépenses engagées par les agents pour la garde de leur(s) enfant(s). Tout mode de garde, individuel ou collectif, peut théoriquement être payé avec le CESU.

Le montant de l’aide s’élève à 400€ ou 700€ par année pleine et par enfant à charge. Il est modulé en fonction des ressources, du lieu de résidence principale et de la situation familiale.

De plus, pour les familles en situation monoparentale, une bonification de 20% est appliquée à ces sommes.

Le CESU garde d’enfant 0/6 ans est cumulable avec les prestations légales (prestations familiales) dont les agents bénéficient de plein droit.

Les demandes de CESU-garde d’enfant 0/6 ans au titre d’une année doivent être adressées entre le 1er janvier et le 31 décembre.

Les demandes se font en ligne par ICI  !

 

Les Chèques Vacances :


C’est une aide au financement des vacances et des loisirs. Elle est constituée d’une épargne mensuelle préalable de 4 à 12 mois complétée par une bonification de l’État.

Les chèques-vacances permettent de payer les transports, l’hébergement, la restauration, les loisirs. Ils se présentent sous la forme de coupures de 10, 20, 25 et 50 €.

La bonification est de 10, 15, 20, 25 ou 30% en fonction des revenus et de la famille.

Par ailleurs, en mars 2014, est entré en vigueur un dispositif « jeunes » portant à 35% la bonification pour les ayant-droits de moins de 30 ans.

Ils sont utilisables avant le 31 décembre de la 2e année qui suit leur émission. Ainsi un chèque-vacances émis en 2015 est valable jusqu’au 31 décembre 2017.

Les demandes se font en ligne par ICI  !