Mission de lutte contre le décrochage scolaire : une reconnaissance nécessaire

| popularité : 1%
Le SE-Unsa se bat depuis toujours pour une reconnaissance des personnels investis dans les missions de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS).
Que ce soit les enseignants, les conseillers principaux d’éducation, les coordonnateurs MLDS ou les coordonnateurs pédagogiques en ingénierie de la formation (CPIF), une preuve de considération de leur professionnalité est indispensable.


Si une certification professionnelle existe bien depuis mai 2017, il est grand temps que se concrétise une reconnaissance financière et que les personnels titulaires de cette certification mais aussi réputés l’avoir en bénéficient.

Le SE-Unsa avait voté favorablement le décret instituant la création d’une indemnité spécifique lors d’un comité technique ministériel en mars 2017.
Cela fait maintenant deux ans et demie et le texte n’a toujours pas été publié.
Conscient de l’attente forte de la profession, le SE-Unsa relance régulièrement le ministère à ce sujet, et a insisté lors d’échanges à l’occasion de la récente rentrée scolaire.
Il serait temps que cela se concrétise enfin.