Monsieur le ministre, merci de ne pas confondre détermination avec précipitation !

| popularité : 2%
Jean-Michel Blanquer vient d’être nommé ministre de l’Éducation nationale. Le SE-Unsa souhaite  le rencontrer au plus vite pour connaître ses intentions, en particulier sur les mesures qui pourraient entrer en vigueur dès septembre prochain.
 
Une rentrée scolaire ne s’improvise pas. Implantation des postes, affectation des personnels mais aussi construction des projets d’écoles et d’établissements, l’année scolaire 2017-2018 est déjà très largement préparée. Or plusieurs annonces inquiètent déjà  le monde éducatif : CP à 12 en Rep+ avec, comme  corollaire, la disparition du dispositif Plus de maîtres que de classes qui se déploie à peine, liberté des collectivités pour l’organisation de la semaine à l’école primaire, ou encore remise en cause des principes de la réforme du collège. Autant de sujets qui ne peuvent ni ne doivent être traités à la va-vite.
 
Le président Macron a exprimé sa volonté d’agir résolument pour l’avenir du pays, en particulier par l’École. Le SE-Unsa partage cette ambition. Il y a encore beaucoup à faire pour  la réussite de tous les élèves mais cela ne doit pas commencer par une nouvelle phase de déconstruction. L’École, ses personnels, les élèves et leurs familles ont déjà connu trop de bouleversements sans que l’on ait donné le temps aux politiques éducatives de montrer leurs effets.
 
Le président Macron a également affirmé toute sa détermination à voir notre pays retrouver confiance, optimisme et apaisement. C’est aussi de cela dont les enseignants ont besoin. 
 
Pour atteindre ces objectifs, le SE-Unsa alerte le nouveau ministre : il ne faut pas confondre détermination avec précipitation. Le SE-Unsa plaide pour une École durable.
 
Paris, le 17 mai 2017
Stéphane Crochet
Secrétaire général
 
 
 
 
Attachée de Presse :
Brigitte Biardoux
01 44 39 23 93