Mutations inter-académiques PsyEN : le corps... et la tête

| popularité : 2%
Le 9 mars 2018 s’est tenue la première Commission administrative paritaire nationale (CAPN) du mouvement inter-académique pour le corps des psychologues de l’Éducation nationale.
 
Les élues du SE-Unsa ont représenté tous les collègues EDO et EDA, pour le mouvement spécifique des directeurs de CIO et les mutations des PsyEN en CIO et des PsyEN en RASED, pour lesquels ce dispositif était une première.

C’est avec une certaine émotion que nous avons participé au dialogue paritaire afin que l’administration prenne en compte les problématiques individuelles dans une logique de Ressources Humaines.

Mais cela ne nous fait pas perdre la tête ; ainsi, nous avons pu dénoncer le fait que le projet de mouvement ait été communiqué par le Ministère aux candidats avant la tenue de la CAPN. Cette communication a suscité une certaine confusion chez les collègues et a constitué une entrave au travail paritaire. Certains collègues n’avaient pas reçu cette information ; c’est dans un souci d’équité que nous nous sommes attachés à communiquer les résultats provisoires de leur projet de mutation à tous ceux qui le désiraient.

Force est de constater que les nouveaux promus au concours ont souvent été déçus par leur affectation, qui se situe parfois bien loin de l’académie qu’ils avaient demandée. Le SE-Unsa souhaite participer à l’appréciation de la capacité d’accueil dans chaque académie, pour que les postes vacants puissent être pourvus (afin d’assurer un service public de psychologie de qualité) et pour offrir aux collègues un choix plus large d’affectations. En effet, le nombre de postes déclarés par les services académiques sont hélas bien loin de la réalité des besoins sur le terrain ! Dans le même ordre d’idées, le nombre de places proposées au concours fera l’objet de négociations futures.

Néanmoins, l’administration a accepté des augmentations de capacités d’accueil dans certaines académies, ce qui a permis à des collègues de se voir attribuer leur 1er vœu d’affectation :
  • 41% des PsyEN EDA
  • 53,3% des PsyEN EDO
Par ailleurs, près de 61% des candidats au mouvement spécifique des directeurs de CIO ont obtenu satisfaction.

Le SE-Unsa réclame la tenue d’un groupe de travail à la DGRH dès cette fin d’année scolaire afin de faire un bilan des opérations de mutation 2018 et proposer des améliorations concrètes pour le mouvement 2019.

D’ici là, les opérations de mutations intra-académiques vont démarrer. Les sections académiques du SE-Unsa sont toujours à la disposition des collègues qui désirent vérifier leur barème, définir les meilleures stratégies dans leurs vœux et être assurés du suivi de leur candidature.

Que le nouveau corps puisse s’ancrer solidement… en gardant la tête haute !
 
Audrey Jolivet et Nathalie Eudes, élues PsyEN du SE-Unsa