Muts inter 2015 : comme une bouffée d’air !

| popularité : 1%
Les élus paritaires CPE du SE-Unsa saluent la plus grande fluidité du mouvement inter cette année, liée en grande partie à l'effet mécanique de la participation des 280 stagiaires issus du concours exceptionnel.

La plupart des académies du Sud voient leurs barres d'accès redescendre à des seuils plus acceptables (Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse), voire historiques (Bordeaux, Grenoble, Limoges). Les académies du Nord améliorent aussi leur accessibilité et accueillent quant à elles, un nombre substantiel de stagiaires parmi leurs entrants. En revanche, la plupart des académies d'Outre-mer et la Corse voient, a contrario, leurs barres d'accès en hausse par rapport à 2014. Nous relayons aussi une inquiétude tout particulièrement pour l'île de la Réunion où 15 postes fixes resteront vacants et où des familles seront séparées si le ministère ne décide pas d'y augmenter le nombre d'entrants. Enfin, la situation en Ile-de-France reste préoccupante. À titre d'exemple, nous faisons le constat que seulement 2 CPE titulaires ont demandé l'académie de Créteil.

Les élus CPE du SE-Unsa restent à votre écoute pour les situations individuelles : pers.educ@se-unsa.org

En PJ la déclaration préalable lue en début de séance