Onisep/CIO : calendrier desserré mais objectifs inchangés

| popularité : 1%
Selon le cabinet du ministre, les mesures annoncées (régionalisation des Dronisep, fermeture des CIO et « travail renforcé des PsyEN-EDO en EPLE ») ne se mettront pas en place brutalement et il y aura la place pour « un dialogue social afin de construire un nouveau modèle ». Cependant, les objectifs restent inchangés.
 
L’Onisep et les Dronisep
 
Le ministère annonce qu’il maintiendra des moyens (environ 30 équivalents temps pleins) qui seront affectés dans les rectorats pour faire fonctionner les bases documentaires régionales indispensables à la production des publications de l’Onisep.
La mission Charvet dont le calendrier des travaux n’est pas encore arrêté sera chargée de faire des propositions pour définir les conventions qui lieront l’état et les régions avec l’objectif de « permettre un fonctionnement correct » de l’Onisep. Par ailleurs, une étude plus précise est « en cours sur le travail de l’Onisep ».
 
Au SE-Unsa, on s’étonne que les études et missions soient lancées une fois que les décisions sont prises. Décisions qui ne sont pas fondées sur une analyse de l’existant mais qui découlent d’un « troc politique » entre le gouvernement et les régions.
 
 
Les CIO et leurs personnels
 
Le cabinet indique que la carte des CIO évoluera sur plusieurs années avec une attention portée à certains territoires et en tenant compte de la volonté de certaines régions d’expérimenter des conventions dans le cadre du SPRO (Service public régional d'orientation). Tous les publics accueillis actuellement en CIO ne seraient pas abandonnés car ils seraient pris en charge par des structures portées par les collectivités, comme les missions locales.
 
Le ministère prévoit un chantier d’une année pour travailler avec les représentants des personnels à des modalités d’évolution qui prendraient en compte « les besoins de formation, le travail entre pairs et l’animation par les ex-DCIO et IEN-IO ». Le travail renforcé des PsyEN-EDO dans les établissements est bien l’objectif final « pour gagner en qualité » mais les discussions seraient « ouvertes sur les évolutions de la chaîne hiérarchique ».  

Quant aux personnels administratifs, ils seraient affectés dans les établissements scolaires « en tenant le plus grand compte de la proximité géographique ».
 
Le SE-Unsa prend acte de la volonté de dialogue manifestée par le ministère. L’heure est à la tentative d’apaisement après des annonces brutales qui ont eu toutefois le mérite de la clarté sur l’objectif poursuivi. Mais tant que cet objectif - la fermeture des CIO - sera maintenu, on ne voit pas comment des discussions constructives pourraient s’engager avec les organisations syndicales.