PPCR, un an après : les acquis, les ajustements, nos revendications

| popularité : 8%
Les nouvelles carrières se sont mises en place au cours de l’année scolaire dernière. Aujourd’hui, un premier bilan peut être dressé.
Quelles avancées ont été obtenues ? Quelles améliorations sont nécessaires ?
 
Des acquis incontournables
 
  • en janvier 2019 aura lieu la seconde conversion d’une part de l’indemnitaire en indiciaire.
  • l’intégration d’une partie des primes dans la rémunération indiciaire. Cela permet une prise en compte dans le calcul de la pension.
  • l’amélioration progressive des grilles indiciaires. Elle permettra, en janvier 2021, d’aboutir à un gain net mensuel moyen de 90 euros.
  • la réduction de la durée maximale pour atteindre le dernier échelon de la classe normale. Elle est réduite à 26 ans (contre 30 dans l’ancien système), et peut être réduite à 25, voire 24 ans grâce à deux accélérations de carrière pour accéder aux échelons 7 et 9
  • la garantie de pouvoir accéder à la hors-classe avec une carrière complète; c’était loin d’être le cas avec l’ancien fonctionnement !
    Le SE-Unsa s’est battu pour que le nombre de promotions à la hors-classe 2018 soit supérieur au nombre de promotions 2017.
  • la hausse du nombre de promus à la hors-classe a été obtenue après de nombreuses interventions. Partir à la retraite en étant à hors-classe contribuera à une hausse des pensions. 
  • la convergence du nombre de promotions à la Hors Classe entre 1er et 2nd degré s’est poursuivie en 2018. L’égalité entre le premier et le second degré devrait être atteinte dans les deux prochaines années.
  • la création d’un troisième grade avec la classe exceptionnelle. Cela permet aux collègues promus d’accéder à l’ indice terminal de rémunération équivalent à l’ancienne hors classe des agrégés.
  • une évaluation professionnelle repensée. Elle se veut plus formative, moins infantilisante, moins subie.
 
Une année de mise en place chaotique, des ajustements sont urgents
 
L’année 2017-2018 a été marquée par plusieurs dysfonctionnements : retard de publication des textes et par ricochet des CAP, précipitation pour organiser deux campagnes à la classe exceptionnelle, interprétations locales des directives nationales, longue attente avant de connaître les contingents hors-classe, opacité dans l’attribution des appréciations, des critères de départage discutables… L’année a été particulièrement éprouvante, en premier lieu pour les intéressés, concernés par un avancement, un reclassement, une promotion de grade…

Le SE-Unsa a suivi de près toutes ces opérations et est intervenu à chaque fois pour tenter d’améliorer le dispositif.
Le SE-Unsa fait valoir ses revendications lors des réunions de bilan PPCR organisée par le ministère dans le cadre de l’agenda social.
Nous continuons ainsi à peser dans les débats pour faire bouger les lignes : de nouvelles notes de service pour les promotions 2019 seront publiées continuez à lire notre actu !
 
>> Pour connaître nos revendications sur la Classe exceptionnelle